Une femme arrêtée pour le meurtre de son mari disparu depuis 18 mois

Publié le 03/10/2017 - 18:19
Mis à jour le 03/10/2017 - 18:19

Une femme de 36 ans a été arrêtée lundi par les gendarmes et placée en garde à vue à Paray-le-Monial (Saône-et-Loire),
soupçonnée d’avoir tué son mari de 60 ans disparu 18 mois plus tôt, a-t-on appris ce mardi 3 octobre 2017 auprès du parquet de Chalon-sur-Saône.

La suspecte, qui doit être présentée à un juge d'instruction mercredi, a reconnu les faits et dit qu'elle s'était fait "aider par des proches" pour dissimuler le corps, dont deux de ses enfants qui ont été mis en examen mardi pour "recel de cadavre", selon le procureur de la République Damien Savarzeix.

 L'auteur supposé des faits a déclaré que son mari la prostituait, une "hypothèse qui se confirme", a précisé la même source. Elle ajoute qu'avant de l'épouser, celui qui était alors son beau-père avait été condamné par la justice après avoir eu des relations avec elle lorsqu'elle était mineure.

Le corps de la victime a été trouvé mardi à La Clayette, en Saône-et-Loire. La femme avait signalé elle-même sa disparition aux gendarmes au printemps 2016, leur confiant son inquiétude, selon le Journal de Saône-et-Loire, qui a révélé l'information. Le quotidien précise que son mari, avec qui elle a eu quatre enfants, avait été tué par arme à feu.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 19 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.94
couvert
le 27/05 à 0h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
96 %