Une information judiciaire ouverte après les disparitions d'une mère et ses deux enfants

Publié le 12/02/2016 - 18:58
Mis à jour le 13/02/2016 - 11:55

Une information judiciaire a été ouverte ce vendredi 12 février 2016 pour « disparitions inquiétantes » après qu’une mère et ses deuxenfants n’ont pas donné de nouvelles depuis le 28 janvier, a-t-on apprisauprès du procureur de Chalon-sur-Saône, Christophe Rode.

 ©
©

Résidant à Saint-Romain-sous-Gourdon (Saône-et-Loire), Sophie Zizzutto, 39 ans, a été vue la dernière fois quand elle est allée chercher ses deux enfants, une fillette de 7 ans et un garçon de 3 ans, à l'école le 28 janvier en fin d'après-midi. Leur disparition a été signalée le 31 janvier par son ex-mari, inquiet de ne pas parvenir à la joindre. "Aucun mouvement bancaire, ni appel téléphonique" n'ont été constatés depuis leur disparition, selon M. Rode, qui a ajouté qu'"aucune piste" n'était "écartée". La mère de famille est partie sans son téléphone portable.

La gendarmerie de Mâcon, chargée de l'enquête, avait diffusé un appel à témoin début février en signalant que Mme Zizzutto était susceptible de circuler à bord de son véhicule, une Citroën Saxo grise, immatriculée CE-311-VK. Décrite comme "fragile psychologiquement", la trentenaire vivait séparée du père de ses enfants, mais elle entretenait de "bonnes relations" avec ce dernier, selon le procureur.

Son ex-mari, Vincent Zizzutto, l'a décrite à l'AFP comme "une bonne mère", qui "aime ses enfants", dont ils avaient la garde partagée. "On est tous dans l'incompréhension, son dernier appel remonte au 28 janvier à 17H00 quand elle a réactivé ses droits à Pôle Emploi", a-t-il déclaré à l'AFP, estimant que cela "ne correspond pas (à l'attitude de) quelqu'un qui veut disparaître".

Entouré d'un collectif qui le soutient dans ses recherches, M. Zizzutto a lancé un message à son ex-femme  pour qu'elle n'aie "pas peur de revenir". "Je n'ai pas de rancoeur envers mon ex-femme, je veux qu'elle aille mieux et ni moi, ni ma famille, ni la sienne, n'allons la juger", a-t-il poursuivi. "Je me battrai le temps qu'il faudra", a-t-il dit.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Une commerçante de Besançon attaquée à la machette à Besançon

Très tôt dans la matinée du vendredi 21 juin 2024, une couturière de 60 ans a été agressée rue Denfert-Rochereau par un homme muni d’une machette alors qu’elle se rendait à pied à son commerce du centre-ville bisontin. L’agresseur n’a pour l’heure pas été identifié. Une enquête de police est en cours. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.72
ciel dégagé
le 25/06 à 9h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
69 %