Villes et villages fleuris de Franche-Comté : qui gagnera une fleur, qui en perdra ?

Publié le 17/07/2018 - 11:09
Mis à jour le 17/07/2018 - 12:10

Le jury 2018 des « Villes et Villages Fleuris » partira sur les routes de Bourgogne-Franche-Comté dès le jeudi 19 juillet. L’objectif ? Visiter les 63 communes présélectionnées afin d’octroyer une première fleur ou des fleurs supplémentaires, maintenir le classement ou, de façon exceptionnelle, retirer des fleurs…

panneau-ville-fleurie.jpeg
©dr
PUBLICITÉ

Depuis 1959, le label « Villes et Villages Fleuris » récompense les collectivités locales françaises pour l’aménagement d’un environnement favorable à la qualité de vie des habitants et à l’accueil des touristes. Les jurys étudient chaque année les jardins et les parcs mais également les espaces publics tels que les rues ou places de villages.

Les critères de notations nationaux sont les suivants :

  • La qualité du patrimoine végétal et le fleurissement
  • La gestion de l’environnement et de l’espace public
  • L’aménagement des différents espaces communaux
  • L’animation et la promotion de la démarche

Un jury régional, composé de professionnels bénévoles et passionnés

Cet été, ils seront 25 à s’élancer sur les routes de Bourgogne-Franche-Comté pour représenter le label pendant 2, 3 ou 4 jours. Professionnels de l’horticulture et du paysage, professionnels du tourisme, élus et responsables de service des espaces verts constitueront 8 équipes différentes qui iront à la rencontre des techniciens et élus, évalueront le projet municipal de chaque ville ou village et contrôleront les critères de la grille.

Ils seront présents dans le Doubs le 19 et le 20 juillet, puis en Côte-d’Or, en Haute-Saône, dans la Nièvre et dans le Doubs, une nouvelle fois, pendant la semaine du 23 au 27 juillet, et enfin sur le Territoire de Belfort, en Saône-et-Loire, dans le Jura et dans l’Yonne pendant la semaine du 30 juillet au 3 août.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

2.000 arbres bientôt abattus : des accès de la forêt de Chailluz temporairement interdits

Dépérissement des forêts communales • Selon des études de terrain de l’Office National des Forêts (ONF) 2 000 hêtres, sapins et épicéas en forêt de Chailluz vont devoir faire l’objet d’un abattage sécuritaire dès cet automne et pour l’hiver à venir. Face à l'urgence de la situation, un arrêté municipal interdit temporairement l’accès du public aux secteurs les plus touchés de la forêt de Chailluz et des collines.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.71
couvert
le 17/11 à 6h00
Vent
0.73 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
92 %
BEZAC KDO