Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Migrants, 35h, politique: Joyandet brocarde le discours de Valls

Alain Joyandet est parti le premier... ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

Après le discours habité de Manuel Valls en clôture de l'université d'été de la Rochelle, le conseiller politique "Les Républicains" et sénateur de Haute-Saône Alain Joyandet . Sur le volet du temps de travail, il estime que l'attachement de Valls aux 35h relève de "l'archaïsme des socialistes".

Publicité

Le Premier ministre a déclaré que la France devait accueillir les migrants "qui fuient la guerre, les persécutions, la torture". Pour Alain Joyandet, cette posture n'est pas en adéquation avec les attentes des Français, soucieux de "l'immigration incontrôlée". "On attend plutôt une prise de conscience de la situation internationale et la démonstration d'un véritable leadership français sur la scène européenne pour faire face à une situation qui nécessite une véritable mobilisation" déclare dans un communiqué le conseiller politique des Républicains. "Les leçons de morale insupportables sur les droits de l'homme trouvent vite leurs limites dans le constat terrible que tout un chacun peut faire de la situation de la France après trois années de Présidence Hollande."

Et le sénateur de Haute-Saône en remet une couche sur le dossier des 35h. 

  • "Monsieur Valls dit aimer les entreprises, mais, manifestement, il ne sait pas comment elles fonctionnent".

Sur le plan économique,  Alain Joyandet explique que 60.000 entreprises ont déposé le bilan l'an dernier et qu'elles sont étouffées par les charges et les contraintes administratives. Pour lui, Manuel Valls "réaffirme son attachement aux 35 heures, belle illustration de l'archaïsme des socialistes. (…)Pauvre Monsieur Valls qui ne tient plus les rênes d'une majorité éclatée et qui tente désespérément de rassembler les morceaux en revenant à des positions "gauchistes" qui ne suffiront pas à calmer ni la gauche de la gauche ni les verts ."

Damien

Votre météo avec