Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Tibet : Jean-François Humbert (UMP) interpelle le gouvernement

(Photo©carvy) - cliquez sur l'image pour agrandir
Le sénateur UMP du Doubs, Jean-François Humbert, par ailleurs vice-président du groupe sénatorial d’information sur le Tibet, a demandé hier au gouvernement quelle position il comptait adopter par rapport aux agissements de la Chine envers le Tibet ?

Publicité

Jean-François Humbert: « Outre la polémique sur un éventuel boycott des cérémonies d\'ouverture des Jeux Olympiques, action médiatique qui ne règlera pas durablement la situation, quelle est la position du Gouvernement ? Quelle est notre marge de manoeuvre pour que la République populaire de Chine rétablisse un dialogue constructif avec le Dalaï-lama et qu\'une solution géopolitique viable puisse être envisagée, les droits de l\'Homme ne devant pas être une préoccupation ponctuelle uniquement liée au calendrier olympique ?

En juillet, nous allons assumer la présidence de l\'Union Européenne. N\'est-il pas de notre responsabilité d\'inciter nos partenaires européens à adopter une position commune, ferme et constructive ? ».

Rama Yade: c’est Rama Yade, secrétaire d\'État chargée des Affaires étrangères et des droits de l\'Homme qui a répondu au sénateur Humbert. « La France a réagi dès que les événements du Tibet ont éclaté. Ainsi, le 14 mars, M. Kouchner condamnait les exactions à Lhassa, réclamait l\'arrêt immédiat des violences et demandait que les manifestants arrêtés soient relâchés et que les droits de l\'homme soient respectés (…). Le Président de la République a fait part au président chinois de sa profonde émotion et de sa disponibilité pour aider à renouer le dialogue afin que tous les Tibétains soient en mesure de vivre leur identité spirituelle et culturelle. Interrogé sur le boycott de la cérémonie d\'ouverture, il a estimé que toutes les options étaient ouvertes, ce qui est un message fort. Au-delà des Jeux olympiques, nous veillerons à ce que la question du Tibet reste en haut de l\'agenda bilatéral et européen. Je serai à vos côtés pour accompagner la longue et douloureuse marche dans laquelle le peuple du Tibet s\'est engagé ».

redaction

Votre météo avec