"Center Parcs" à Poligny : Et si on dépensait les 50 M€ des collectivités autrement ?

Publié le 12/06/2015 - 18:30
Mis à jour le 27/04/2019 - 08:53

Peu favorables au projet d'un Center Parcs à Poligny, les élus verts de Franche-Comté estiment que  les 50 millions d'euros injectés par les collectivités pourraient servir à développer des projets alternatifs, qui selon EELV, pourraient créer bien plus que 300 emplois…

 ©
©

EELV

Dans le cadre du débat public qui se prolonge jusqu'au 4 septembre 2015, EELV tient à faire entendre ses  propositions quant au projet d'ouverture dans le courant 2019 d'un Center Parcs à Poligny. "Nous sommes peu favorable à l'installation d'un Center Parcs  dans la mesure l'ensemble des projets devraient être évalués en fonction de leur impact environnemental, alors que nous sommes en pleine année de la conférence sur le climat…" explique calmement Brigitte Monnet, tête de liste départementale du Jura (régionales  2015) et conseillère régionale de Franche-Comté.

Une bulle "énergivore"

"Aller détruire des terres agricoles, car la forêt est une terre agricole et construire de nouvelles structures énergivores comme "la bulle",  ne vont pas dans le sens de notre responsabilité environnementale" poursuit-elle.

Avec les 50 millions que les collectivités vont approximativement injecter dans ce projet (SEM, réseaux divers et voirie), EELV estime que cet investissement pourrait aller à d'autres projets alternatifs comme celui sur l'agriculture biologique et l'autonomie alimentaire du Comté de Grimont ou le développement du vignoble jurassien. "Ces projets pourraient à eux seuls permettre de créer plus de 300 emplois locaux, pérennes et de meilleure qualité" renchérit Brigitte Monnet qui invite les élus à "jouer leur rôle" en étant attentifs à ces problématiques  pour " un avenir écologiquement et socialement durable".

Dès juillet 2014, les élus verts du conseil régional de Franche-Comté avaient proposé de créer une SEM Bourgogne  Franche-Comté pour le développement des énergies renouvelables, créateur d’emplois pérennes, à la place d’une SEM Center Parcs. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Besançon : deux boutiques proposent les menus des restaurateurs

En partenariat avec plusieurs organismes, le grossiste Métro a souhaité donner un coup de pouce aux restaurateurs du coin en ouvrant deux boutiques éphémères regroupant les menus des chefs du Grand Besançon. Fort de son succès, l'opération est renouvelée ce vendredi 26 et samedi 27 février 2021 pour la boutique au 58 rue des Granges Besançon (anciennement le K2).et samedi pour la seconde enseigne au sein des Galeries des Passages Pasteurs...

Jacob Delafon : la Région « à disposition » pour accompagner tout projet de reprise

Mardi, le groupe français Kramer a retiré mardi l'unique offre de reprise de l'usine Jacob Delafon dans le Jura. Alors que le gouvernement s'efforce de "renouer les liens du dialogue" entre le groupe américain Kohler et français Kramer, la présidente de Région espère encore trouver une issue favorable.

Grand Besançon Métropole : pas de hausse de la fiscalité en vue pour 2021

À l'instar de la Ville de Besançon, le Grand Besançon Métropole oriente son budget de telle sorte qu'aucune augmentation d'impôts n'est prévue en 2021 malgré l'impact de la crise sanitaire. Les orientations budgétaires seront discutées ce jeudi 25 février lors du conseil communautaire du GBM. Le vote définitif se tiendra le 8 avril prochain.

Intérim à Besançon… un an après le début de la crise sanitaire

En ce moment, quels sont les secteur d'activité les plus porteurs d'emplois à Besançon ? • Un an après le début de crise de la Covid-19, nous avons rencontré David Sauvan, co-gérant de l'agence intérim Temporis à Besançon pour connaître les secteurs d'activité les plus impactés par la crise, mais aussi les secteurs les plus porteurs d'emplois. Rencontre.

Ebéniste malvoyant, Sami Dubosc veut rendre sa manufacture plus "éco-responsable" à Besançon

Sami Dubosc, à la tête de la Manufacture Dubosc & Fils à Deluz, est ébéniste et atteint d'une rétinite pigmentaire ce qui le rend malvoyant. Malgré ce handicap, l'entrepreneur pratique son métier-passion avec du matériel et un espace adapté. Il a besoin d'un petit coup pour agrandir son entreprise et la rendre plus éco-responsable, nous explique-t-il le 22 février 2021.

Crédit Agricole Franche-Comté : participez à l’assemblée générale de votre caisse locale chez vous et en direct !

PUBLI-INFO • Chaque année, le Crédit Agricole invite ses sociétaires à participer à l'assemblée générale de leur caisse locale. Cette année, du 3 au 19 mars 2021, ce rendez-vous se déroulera dans un nouveau format en ligne pour respecter les mesures sanitaires. Pour autant, les participants pourront poser leurs questions et faire entendre leur voix en votant en ligne. Découvrez le calendrier des assemblées générales locales du Crédit Agricole Franche-Comté.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.55
ciel dégagé
le 25/02 à 15h00
Vent
3.06 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
36 %

Sondage