"Center Parcs" à Poligny : Et si on dépensait les 50 M€ des collectivités autrement ?

Publié le 12/06/2015 - 18:30
Mis à jour le 27/04/2019 - 08:53

Peu favorables au projet d’un Center Parcs à Poligny, les élus verts de Franche-Comté estiment que  les 50 millions d’euros injectés par les collectivités pourraient servir à développer des projets alternatifs, qui selon EELV, pourraient créer bien plus que 300 emplois…

 ©
©

EELV

Dans le cadre du débat public qui se prolonge jusqu'au 4 septembre 2015, EELV tient à faire entendre ses  propositions quant au projet d'ouverture dans le courant 2019 d'un Center Parcs à Poligny. "Nous sommes peu favorable à l'installation d'un Center Parcs  dans la mesure l'ensemble des projets devraient être évalués en fonction de leur impact environnemental, alors que nous sommes en pleine année de la conférence sur le climat…" explique calmement Brigitte Monnet, tête de liste départementale du Jura (régionales  2015) et conseillère régionale de Franche-Comté.

Une bulle "énergivore"

"Aller détruire des terres agricoles, car la forêt est une terre agricole et construire de nouvelles structures énergivores comme "la bulle",  ne vont pas dans le sens de notre responsabilité environnementale" poursuit-elle.

Avec les 50 millions que les collectivités vont approximativement injecter dans ce projet (SEM, réseaux divers et voirie), EELV estime que cet investissement pourrait aller à d'autres projets alternatifs comme celui sur l'agriculture biologique et l'autonomie alimentaire du Comté de Grimont ou le développement du vignoble jurassien. "Ces projets pourraient à eux seuls permettre de créer plus de 300 emplois locaux, pérennes et de meilleure qualité" renchérit Brigitte Monnet qui invite les élus à "jouer leur rôle" en étant attentifs à ces problématiques  pour " un avenir écologiquement et socialement durable".

Dès juillet 2014, les élus verts du conseil régional de Franche-Comté avaient proposé de créer une SEM Bourgogne  Franche-Comté pour le développement des énergies renouvelables, créateur d’emplois pérennes, à la place d’une SEM Center Parcs. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Tarifs des péages d’autoroute en hausse : " La mobilité se transforme en luxe " pour " 40 millions d’automobilistes "

L’augmentation moyenne du tarif des péages d’autoroute à hauteur de 4,75 % entrera en vigueur à compter de ce mercredi 1er février 2023. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, c’est "une hausse inadmissible qui s’ajoute au prix délirant des carburants et transforme la mobilité en luxe."

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.75
couvert
le 02/02 à 9h00
Vent
2.63 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
93 %