Poulaillon souhaite agrandir son usine à Saint-Vit en embauchant "le moins possible"...

Publié le 14/03/2018 - 06:30
Mis à jour le 18/03/2018 - 20:49

Le groupe alsacien spécialisé en boulangerie-restauration Poulaillon a pour projet d’agrandir l’usine « 365 Matins » qu’il a acquis il y a un an à Saint-Vit. Même si cette volonté n’en est qu’à l’étape de projet, Paul Poulaillon, PDG du groupe nous en parle… 

 ©
©

Le projet consiste à agrandir la boulangerie industrielle actuelle à Saint-Vit. Toutefois, "aucun permis de construire n'est encore déposé, nous en sommes aux négociations avec les maîtres d'œuvre", nous confie Paul Poulaillon. Au final, le site devrait atteindre les 5 000 m2.

Après avoir investit 2,5 millions d'euros dans une nouvelle ligne de production récemment, le groupe devrait injecter "4 à 5 millions" dans l'agrandissement de son usine, selon le PDG qui ne s'avance pas sur un éventuel calendrier. 

Un agrandissement dédié à la Moricette ? 

"Entre autres", nous répond Paul Poulaillon. "Actuellement, nous fabriquons du pain pré-cuit, des viennoiseries et des Moricettes, nous devrions continuer comme ça avec l'agrandissement." 

"Embaucher le moins possible" 

Sur la question du nombre d'embauches, Paul Poulaillon pousse un coup de gueule. Il nous dit souhaiter "embaucher le moins possible". Pourquoi ? "Les charges patronales en France sont telles qu'on robotise au maximum". Le PDG ajoute que "Ce n'est pas parce que je ne veux embaucher, mais quand l'Etat aura compris que pour diminuer le chômage il faut baisser les charges…" 

Infos +

  • C'est Paul Poulaillon lui-même qui a inventé la Moricette en 1976.
  • Le groupe alsacien est coté en bourse depuis fin 2015.
  • Poulaillon possède également l'eau Velleminfroy
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Après l’effondrement karstique, des commerçants de la rue de Vesoul impactés par les travaux de la piste cyclable…

C’en est trop pour plusieurs commerçants de la rue de Vesoul à Besançon ce lundi 22 juillet 2024… Une tranchée a été creusée pour créer la voie cyclable mais condamne l’accès à plusieurs magasins de la zone… Pour rappel, la rue a rouvert le 28 juin après quatre mois de fermeture suite à l’effondrement karstique.

Sirops et limonades Rième, quoi de neuf pour l’été 2024 ?

QUOI DE 9 ? • Un siècle après la création, dans les montagnes du Haut-doubs, la Maison Rième n’a pas pris une ride. C’est avant l’arrivée des colas que Marcel-Alcide Rième invente dans les années 20 la pétillante "Mortuacienne". Elle a beaucoup voyagé jusqu’en 2024, accompagnée de sirops, y compris bio et gourmands.

Tiny Houses, tentes XXL, espace snaking… Le nouveau visage du camping Chalezeule

Installée depuis un mois, les 10 tiny houses (…) et les 5 tentes familiales complètent désormais l’offre du camping de Chalezeule qui comptait déjà (et encore) des espaces dédiés aux campeurs sous une tente personnelle. Repensé l’espace snacking a également été officiellement inauguré vendredi 19 juillet 2024.

Les Barbiers by l’Atelier, le nouveau salon de la rue de Belfort

À Besançon, le salon de coiffure L’Atelier, situé rue de Belfort a fait le choix de scinder sa clientèle autrefois mixte, pour désormais accueillir ces messieurs à quelques pas, au 63 de la rue de Belfort. Ouvert depuis le 2 juillet 2024, Les Barbiers by l’Atelier propose des prestations pour hommes dans un cadre masculin et élégant. 

Véhicules électriques : 50 points de recharge publics dans le Grand Besançon

Marie Zéhaf, vice-présidente de Grand Besançon Métropole chargée des mobilités, Catherine Barthelet, vice-présidente en charge des projets de territoire, Marie-Jeanne Bernabeu, maire d’Avanne-Aveney et conseillère communautaire déléguée à la commande publique ainsi que Nicolas Bardou, directeur général de la société Easy Charge Services, ont inauguré mercredi 17 juillet 2024, l’un des 50 points de recharge électrique actuellement disponibles dans le réseau public dans le Grand Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : les effectifs salariés du secteur privé se stabilisent au 1er trimestre 2024

Le niveau des effectifs salariés du privé continue de stagner ce premier trimestre 2024 en région avec une augmentation d’environ 300 postes, alors que le niveau national observe un léger rebond de +0.3 %, soit 65.000 postes, selon les analyses de l’Urssaf Bourgogne Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22.86
légère pluie
le 23/07 à 18h00
Vent
1.92 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
75 %