Pour ou contre un revenu garanti de 2 300€ par mois pour tous les citoyens, étrangers et enfants ?

Publié le 25/04/2016 - 13:56
Mis à jour le 25/04/2016 - 16:54

C'est la question qui sera posée en référendum à la population suisse le 5 juin 2016. Le gouvernement suisse a accepté de poser la question d'un revenu universel équivalent à 2 300 euros par mois pour chaque citoyen suisse. Si c'est voté, il s'agirait d'une première mondiale… 

 ©
©

Si la population suisse répond "oui" en majorité à cette question, chaque citoyen suisse recevrait l'équivalent de 2 300 euros par mois sans condition. Il s'agirait d'un "revenu universel garanti" qui serait également accordé aux résidents étrangers en situation régulière ainsi qu'aux enfants. D'ailleurs, les mineurs recevraient une allocation de près de 130 euros par semaine. 

Comment financer ce "revenu universel garanti" ? 

L'Etat suisse supprimerait toutes les prestations sociales existantes, ce qui représente 186 milliards d'euros par an. 

D'où vient cette idée ?

Cette idée de garantir une somme d'argent chaque mois vient d'un groupe d'artistes, d'intellectuels et d'écrivains. Selon eux, offrir un revenu universel à tous les citoyens ne les empêcherait pas de travailler, au contraire, ils s'épanouiraient dans une activité. Des études ont d'ailleurs prouvé qu'assurer un revenu fixe à une population ne l'empêcherait pas de travailler…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Des skateurs bisontins lancent une production de skates made in Franche-Comté !

Sept skateurs fondateurs et membres de l'association déjà bien connue à Besançon Fragile se sont associés pour lancer leur propre production artisanale de planches de skate l'été dernier. Aujourd'hui, 118 skates ont été fabriqués par leur soin dans le petit garage de la maison des parents de l'un des leurs à Dannemarie-sur-Crête. Rencontre avec Jonathan, dit Jésus et Romain, dit La Fusée…

Un nouveau réfectoire et un internat prévu en 2023 sur le site du lycée Victor Hugo à Besançon

Coût : 13,24 M€ • La première pierre du bâtiment de restauration commun aux lycées Victor Hugo et Tristan Bernard de Besançon a été officiellement posée ce jeudi 14 octobre 2021 par Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région en charge des lycées, Jean Broyer, le proviseur de Victor-Hugo et Yannick Poujet, adjoint chargé du quartier de Planoise. Les travaux devraient se terminer à la rentrée 2023.

L'hôpital St Jacques ne sera finalement pas vendu à Vinci

Le conseil de surveillance de l'hôpital du CHRU de Besançon a eu connaissance ce jeudi 14 octobre 2021 de l'arrêt des négociations avec l'opérateur Adim Vinci pour la vente de l'hôpital Saint-Jacques. La direction précise que le projet de vente "perdure" et que le calendrier de la remontée des activités sur le site de Jean-Minjoz est bien maintenu pour la fin d'année 2024.

Voiture « propre » et avion bas carbone : La France met 4 milliards d’euros sur la table

La France va consacrer 4 milliards d'euros pour produire deux millions de voitures électriques et hybrides et développer un "avion bas carbone" en 2030, des projets qui visent à la positionner en championne de la décarbonation des transports mais supposent d'importantes ressources en électricité.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.04
peu nuageux
le 17/10 à 12h00
Vent
1.3 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
66 %

Sondage