Qu'est-ce que la médiation inter-entreprises ?

Publié le 05/11/2014 - 17:11
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:32

Ce mercredi 5 novembre 2014, Jean-Pierre Todeschini, directeur de Parkéon, a signé la charte "relations fournisseur responsables" avec le cofondateur du texte Pierre Pelouzet, médiateur national interentreprises. Qu'est-ce que la médiation interentreprises ? Quelles sont les entreprises pouvant en bénéficier ? À quel prix ? 

 ©
©

Pierre Pelouzet, médiateur national interentreprises, déclare que "la confiance entre les entreprises est la clé de notre action et c'est aussi la clé de la reprise économique et de la croissance."

Les différents modes de saisines 

  • La médiation individuelle qui concerne une entreprise qui souhaite engager seule une médiation (gérée au niveau national sauf exception) ;
  • La médiation collective qui concerne plusieurs entreprises qui peuvent se regrouper pour saisir le médiateur face à un même donneur d'ordre. Le médiateur peut également intervenir à la demande d'un syndicat oud 'une fédération professionnelle ;
  • La médiation de branche / filière : un secteur d'activité entre en médiation contre une autre branche professionnelle, par exemple les plasturgistes contre les chimistes. 

Les conditions d'éligibilité applicables 

La médiation interentreprises intervient généralement dès que des difficultés apparaissent dans la relation client/fournisseur, l'application d'une clause contractuelle (formalisée ou tacite), le déroulement, l'interruption ou la résiliation d'un contrat. Toute entreprise, quel que soit le secteur d'activité, peut saisir la médiation, y compris les sociétés placées en sauvegarde ou en redressement judiciaire ou bénéficiant d'un mandat ad hoc ou d'une procédure de conciliation. Dans ce cas, l'action du médiateur est conduite en accord avec la personne désignée par le tribunal de commerce. En revanche, les entreprises en liquidation judiciaire ne sont pas éligibles.

La médiation interentreprises en Franche-Comté 

Elle existe depuis le 8 avril 2010 afin de favoriser les relations collaboratives et durables entre clients et fournisseurs. En Franche-Comté, la première saisine date de juillet 2010. Depuis, une cinquantaine de demandes ont été traitées, mais seulement 21 ont fait l'objet d'une saisine formelle par le biais du site internet de la médiation.

Majoritairement, ce sont des PME et des TPE qui font appel à la médiation, mais près de 20% des saisines officielles ont été effectuées par des établissements de grands groupes en Franche-Comté. Les secteurs professionnels concernés majoritairement sont l'automobile (38% des cas de saisine), puis le BTP, puis des secteurs variés (médical, mécanique, électronique, librairie, etc.) 

Dans notre région, le taux de réussite enregistré par la Direccte est de 70% des dossiers clôturés avec succès ou classés sans suite. Pierre Pelouzet indique qu'"il y a plus d'affaires, de business après la médiation qu'avant la médiation". Il précise que les médiateurs sont là pour "calmer" dans un premier temps les parties qui peuvent être énervées, puis pour "réhumaniser" la relation entre les parties et enfin pour "donner des idées de marché".

Comment saisir la médiation interentreprises ? 

  • La seule voie d'entrée pour saisir la médiation interentreprises est internet. La démarche est simple, gratuite et confidentielle.
  • Dépôt du dossier en ligne sur www.mediation-interentreprises.fr
  • La médiation étudie l'admissibilité du dossier
  • Un médiateur délégué régional prend contact avec les deux parties et définit avec elles un schéma d'action
  • Travail de médiation : rapprochement des intérêts divergents
  • Élaboration de solutions communes
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Une nouvelle offre régionale de formation pour les personnes éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier 2021 l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévu de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Appel à projets : recyclage du foncier des friches en Bourgogne Franche-Comté

Avec un fonds friche doté de 300M€, le Plan de relance donne l’opportunité d’accompagner les territoires sur le recyclage foncier des espaces artificialisés. 7,4 M€ sont mobilisables en Bourgogne Franche-Comté, sur les deux années à venir, et donneront lieu à deux éditions d’appel à projets. Les dossiers de demande de subventions sont à déposer au plus tard le lundi 15 mars 2021 minuit.

Conjoncture du mois de décembre 2020 : « des prévisions prudentes »

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de décembre 2020. La production industrielle progresse en fin d'année. Les carnets s’étoffent mais demeurent insuffisants. Une baisse est attendue. Les services enregistrent une faible hausse d’activité, à l’exception de la restauration, lourdement affectée par le reconfinement. Les prévisions sont prudentes.

 
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.24
partiellement nuageux
le 24/01 à 9h00
Vent
1.82 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
98 %

Sondage