Alerte Témoin

2015 : bilan économique mitigé pour la Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 01/06/2016 - 16:02
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:13

C’est le constat de l’étude publiée ce mardi 31 mai 2016 par l’INSEE Bourgogne-Franche-Comté et présentée simultanément à Besançon et à Dijon. La région n’a pas bénéficié de l’embellie économique nationale. Quelques secteurs se portent bien mais ils restent de nombreux points noirs.

La France a connu pour l’année 2015, une croissance de +1,3% ; cette reprise a notamment permis de créer de l’emploi et d’amorcer l’inversion de la courbe du chômage. La Bourgogne-Franche-Comté fait partie des trois régions qui n’ont pas bénéficié de cette embellie économique.

L’emploi

Preuve en est, cette baisse de -0,2%  de l’emploi contre + 0,5% pour le territoire métropolitain. "Malgré tout, explique Patrick Pétour, directeur de l’INSEE Bourgogne-Franche-Comté, on note une progression de l’intérim de 12%, soit 33 000 emplois en plus en 2015. L’intérim est traditionnellement un facteur de reprise". "Par contre précise-t-il, il existe de véritables diminutions structurelles de l’emploi dans la région notamment dans l’industrie et la construction".

La construction fait partie des points noirs de l’économie de la région. On note pour cette année 2015 encore une baisse de 6,2 % des permis de construire délivrés alors que la France enregistre une augmentation de 3,8%. C’est également dans ce secteur que le nombre d’employés chute drastiquement depuis 2005.

Quant au taux de chômage, calculé à partir de méthodes différentes que celles de Pôle emploi, il baisse de 0,3 points, malgré tout l’INSEE constate qu’il y a une croissance en 2015 du nombre de demandeurs d’emplois de 3,5 %. Si l’on regarde les chiffres de plus près, on se rend compte que chaque département, hormis le département de la Côte d’Or qui reste stable, affiche une baisse du taux de chômage. Patrick Pétour, précise que, "le taux de chômage peut avoir diminué sur le territoire mais cela ne signifie pas que le nombre de chômeurs diminue : un des facteurs à prendre en compte c’est la démographie". Ce sont particulièrement les plus de 50 ans qui sont la catégorie la plus touchée avec un taux de chômage en augmentation de 7, 8 %. Quant à celui des jeunes, il recule de 3, 7 % en Bourgogne-Franche-Comté.

Autre constat de l’Institut National de la Statistique et des études économiques, le nombre de travailleurs frontaliers continue de croitre (34 000). Malgré tout, cette croissance est en ralentissement car la courbe progresse à un chiffre presque deux fois moins importants que lors des années précédentes.

Des secteurs qui vont bien

2015, c’est plutôt une belle année pour l’agriculture de Bourgogne-Franche-Comté malgré les conditions météorologiques difficiles car ce secteur a moins souffert dans notre région que dans d’autres. Grâce notamment à la production viticole et à la spécialisation laitière notamment pour le lait AOP comté ; ces deux volets ont permis aux prix agricoles, en parti,  de se maintenir.

Le tourisme dans la région a profité d’un climat favorable en 2015. Les hôtels et campings ont enregistré une hausse de fréquentation de plus de 10 %, soit 9,757 millions de nuitées. La clientèle étrangère représente plus de la moitié des nuitées. A noter que la fréquentation hôtelière est en hausse dans tous les départements.

Même si le bilan économique 2015 pour la Bourgogne-Franche-Comté est mitigé, Patrick Pétour, directeur de l’INSEE régional rassure : "la plupart des indicateurs pour 2016 sont à la hausse pour la région, la reprise devrait bientôt se faire sentir".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Impôts sur le revenu 2019 : 300.000 déclarations attendues dans le Doubs

Ce vendredi 5 juin, le nouveau directeur de la Direction départementale des Finances publiques du Doubs, Thierry Galvain, a fait le point sur la déclaration d'impôts sur le revenu 2019. Pour rappel, les télé-déclarants doivent effectuer d'éventuels changements et signer leur déclaration avant le 8 juin (12 juin pour la version papier).

Les investissements étrangers multipliés par deux en Bourgogne Franche-Comté

+115% en 2019 • Selon un bilan de  Business France, l'attractivité de la France a continué à s'améliorer en 2019, avec un nombre record de décisions d'investissement et d'emplois créés par des entreprises étrangères.  En Bourgogne Franche-Comté les investissements directs étrangers (IDE) ont même été multipliés par deux l'an passé.

Une aide supplémentaire pour les crèches face au déconfinement progressif

La Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf) a décidé mercredi 3 juin 2020 de prolonger l'aide financière "exceptionnelle" versées aux crèches, encore limitées dans l'accueil des enfants à cause du coronavirus, et d'attribuer une aide supplémentaire aux structures qui rouvrent afin de compenser les surcoûts en équipements sanitaires.

Fête des mères : le fleuriste Petite Fleur vous invite à commander vos bouquets à l’avance !

PUBLI-INFO • La Fête des Mères, qui tombera cette année dimanche 7 juin, se déroulera dans des conditions sanitaires particulières, y compris chez les fleuristes. La boutique Petite Fleur à Besançon appelle ses clientes et ses clients à commander leur bouquet afin d'éviter une fréquentation trop importante en magasin le jour J.

Déconfinement : quelles mesures à respecter dans les cafés et les restaurants ?

Les restaurants et cafés dans les départements "verts" dont la Bourgogne Franche-Comté ont rouvert au public depuis le 2 juin 2020. Nous nous sommes procurés des documents officiels envoyés aux gérants de bars et restaurants pour connaître les mesures obligatoires qu'ils doivent prendre et les attitudes attendues des clients qui les fréquenteront...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.73
légère pluie
le 06/06 à 18h00
Vent
3.08 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
97 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune