56 millions d'euros pour financer des projets structurants dans le Doubs

Publié le 01/07/2014 - 10:35
Mis à jour le 01/07/2014 - 17:24

Ce lundi 30 juin, Claude Jeannerot, président du département du Doubs, Vincent Fuster, pre?sident du syndicat mixte Doubs tre?s haut de?bit et Antoine Bréhard, directeur re?gional Franche-Comte? de la Caisse des de?po?ts ont signé deux conventions de partenariat relatives au financement sur fonds d'épargne. Près de 57 millions d'euros serviront à financer les projets structurants du Doubs dont 26 millions pour le déploiement du très haut débit.

signature_de_convention-11.jpg
©Marie Payer
PUBLICITÉ

Le De?partement du Doubs poursuit son projet de?partemental Doubs 2017 au service de son territoire et de ses habitants. Son objectif est ainsi de pre?parer l’avenir a? travers la mise en œuvre de projets d’investissements structurants pour son territoire. La Caisse des De?po?ts a souhaite? accompagner la collectivite? dans cette de?marche en lui proposant des pre?ts sur fonds d’e?pargne dans le cadre de l’enveloppe de 20 Md€ qu’elle met a? la disposition du secteur public local, sur la pe?riode 2013-2017.

La convention de partenariat signe?e avec le De?partement permet a? ce dernier de disposer d’un montant global de pre?ts sur fonds d’e?pargne de 45 M€ qu’il mobilisera pour financer :

  • les re?seaux nume?riques a? Tre?s Haut De?bit dans le de?partement ;
  • la re?habilitation lourde des ba?timents publics du De?partement ;
  • les travaux routiers de mise en se?curite?.

Dans le me?me temps, le Syndicat mixte Doubs THD dispose, au travers e?galement d’une convention de partenariat, d’un contrat de pre?t aupre?s de la Caisse des De?po?ts, d’un montant de 11,87 M€ pour financer une premie?re tranche des travaux.

L’aménagement numérique du territoire

L’objectif du De?partement du Doubs est de disposer a? l’horizon 2015, d’une nouvelle infrastructure en fibre optique qui permettra d’offrir une connectivite? comple?te de chaque foyer, service public et entreprise du Doubs. Pour y parvenir, le De?partement du Doubs a cre?e? en fe?vrier 2013 le Syndicat Mixte Doubs THD, dont le pe?rime?tre comprend 20 communaute?s de communes. Le Syndicat Mixte Doubs THD construira, sur chaque ZAPM (Zones Arrie?re de Points de Mutualisation), un re?seau optique depuis des points de mutualisation (PM) jusqu’a? des points de branchements optiques (PBO) situe?s a? proximite? des locaux a? desservir.

En paralle?le de la construction du re?seau, sera donc engage?e la phase de commercialisation de celui-ci. Apre?s se?lection d’un exploitant, les ope?rateurs commerciaux seront consulte?s et appele?s a? acheter ou louer des droits a? commercialiser des prises sur chaque ZAPM de la zone d’initiative publique.

Pour financer la premie?re tranche de travaux d’un montant de 60 M€, la Caisse des De?po?ts a propose? au Syndicat Mixte Doubs THD un pre?t sur fonds d’e?pargne d’un montant de 11,87 M€ et un pre?t de 13,75 M€ au De?partement du Doubs correspondant a? un peu moins de la moitie? de sa participation (d’un montant total de 30 M€).

La réhabilitation lourde des collèges et des bâtiments du Département

Le De?partement du Doubs poursuit sa politique de re?habilitation de ses ba?timents d’une part, dans le cadre de son plan « colle?ges » et d’autre part, dans le cadre d’une ope?ration de re?habilitation des autres ba?timents dont il est proprie?taire. La Caisse des De?po?ts accompagnera le De?partement du Doubs dans :

  • La restructuration lourde de colle?ges notamment « Diderot » et « Proudhon » a? Besanc?on, « E?mile Laroue » a? Frasne, « Guynemer » a? Montbe?liard, « La Source » a? Mouthe, « Felix Gaffiot » a? Quingey, « Jean-Jacques Rousseau » a? Voujeaucourt.

  • La re?habilitation de ba?timents appartenant au De?partement du Doubs, comme a? Besanc?on (le site du 3 rue Gay Lussac, le Fort Griffon ou? sera installe?e la maison de?partementale du de?veloppement territorial, la re?habilitation de l’IUFM de Montjoux), le re?ame?nagement des locaux techniques de l’Isle sur le Doubs, la re?habilitation des ba?timents « atelier » et « garage » de Pontarlier ou encore la restauration de la Saline Royale d’Arc et Senans.

L’un des objectifs de chaque projet est de re?duire la consommation e?nerge?tique des ba?timents gra?ce au raccordement au re?seau de chauffage collectif de la ville, ou a? la cre?ation d’une propre chaufferie bois-gaz ou encore a? la mise aux normes « BBC » du ba?timent. La mise en accessibilite? des ba?timents et la mise aux normes de se?curite? sont e?galement des composantes essentielles des travaux qui vont e?tre engage?s.

Pour financer ces ope?rations de re?habilitations lourdes, la Caisse des De?po?ts met a? la disposition du De?partement du Doubs un pre?t sur fonds d’e?pargne d’un montant de 29 M€.

L’entretien des routes départementales

Le De?partement du Doubs assure l’entretien de 3.727 kilome?tres de routes de?partementales. Afin de l’accompagner dans cette de?marche, la Caisse des De?po?ts met en place un emprunt sur fonds d’e?pargne d’un montant de 2,25 M€ affecte? a? des travaux de mise en se?curite?.

Ainsi, la Caisse des De?po?ts renforce son ro?le de financeur des collectivite?s locales gra?ce a? ses pre?ts de long terme et mobilise l’e?pargne des Franc?ais au service du financement des projets structurant pour l’attractivite? du territoire de?partemental. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

publi-info • Fin août approche. C’est le moment où jamais de vous demander si vous êtes prêts pour la rentrée, qu’il s’agisse d’aménager la chambre du dernier qui rentre au CP ou d’aider la plus grande qui prend un appartement. Alors, pour être certain de ne rien oublier, IKEA Dijon vous ouvre exceptionnellement ses portes le 15 août 2019, de 10 à 19 heures.

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Après l’année noire de 2018, les agriculteurs de Franche-Comté subissent une nouvelle fois les aléas météo. L’année 2019 a été marquée par le froid de mai et la canicule de juin. Un nouveau coup de massue pour les exploitants, qui pourraient ne pas résister à une troisième année consécutive dans ces conditions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.46
partiellement nuageux
le 21/08 à 0h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1028.17 hPa
Humidité
94 %

Sondage