62% de Français ne veulent pas d’un second mandat de Sarkozy

Publié le 25/08/2010 - 15:10
Mis à jour le 25/08/2010 - 15:10

Une majorité de Français (62%) ne souhaite pas que Nicolas Sarkozy se représente en 2012 et 54% d'entre eux aimeraient qu'il garde François Fillon à son poste pour la fin du quinquennat, selon un sondage Ipsos pour l'hebdomadaire Le Point.

1282741875.jpg
Scène de campagne en 2008 à Vesoul ©carvy
PUBLICITÉ
Lors d’un précédent sondage réalisé par le même institut en mars dernier, ils étaient 58% à ne pas souhaiter que le président de la République brigue un second mandat, contre 33% qui y étaient favorable (9% de sans opinion).

Dans le détail, les sympathisants UMP sont 25% à ne pas appeler de leurs voeux une candidature de Nicolas Sarkozy en 2012, contre 21% en mars dernier. Sans surprise, ils sont 85% parmi les sympathisants PS (82% en mars 2010).

Sondage réalisé par téléphone les 20 et 21 août auprès de 948 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.92
ciel dégagé
le 22/05 à 6h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1020.25 hPa
Humidité
96 %

Sondage