62 % des professionnels du tourisme "satisfaits" de la saison estivale

Publié le 30/08/2016 - 11:59
Mis à jour le 30/08/2016 - 15:50

C'est la fin du mois d'août. Les yeux sont rivés sur la rentrée en cette semaine de reprise. Occasion pour le comité régional du tourisme de Bourgogne Franche-Comté de faire le point sur les tendances de l'été. Si le début de saison a été mitigé, le niveau de fréquentation a décollé depuis le week-end du 14 juillet. 

Tourisme

PUBLICITÉ

Pour cette étude sur les tendances touristiques de la saison estivale du mois de mai jusqu’au mois d’août 2016, 1.119 prestataires touristiques ont répondu du 10 au 19 août à l’enquête menée par le comité régional du tourisme qui précise que le secteur concerne 41.000 emplois dans la nouvelle grande région.

Une saison en deux temps

Première tendance : les réservations sont en baisse en raison des nouvelles habitudes de consommation à la recherche du meilleur prix en dernière minute sur internet. Dans la région, la fin de l’Euro de foot, le pont du 14 juillet et surtout le retour du soleil ont marqué réellement le début de saison après un printemps capricieux dans le ciel. « Si la première quinzaine de juillet est restée légèrement en retrait en revanche depuis le week-end du 14 juillet, le niveau de fréquentation est élevé. A ce jour, 62 % des professionnels répondants sont satisfaits ou très satisfaits de la saison » explique ce mardi 30 août le CRT. Une fréquentation aidée par le passage du tour de France ou par l’organisation de la semaine fédérale de cyclotourisme.

  • Si la durée moyenne du séjour tend à se stabiliser, les professionnels du tourisme observent en revanche une baisse globale du budget de la clientèle. 

53,7 % des touristes restent de une à deux nuits en Bourgogne Franche-Comté. L’enjeu pour le secteur, afin d’augmenter la durée des séjours, est de s’adapter à la flexibilité internet et de la météo, mais aussi de savoir surprendre la clientèle touristique qui est principalement une clientèle familiale (75,2%).

  • Par département, la fréquentation touristique serait, selon l’étude de tendances, en hausse dans le Jura, en Saône-et-Loire, dans l’Yonne et le Territoire de Belfort. Elle serait en baisse en Côte d’Or, dans le Doubs, la Nièvre et la Haute-Saône.

Selon l’étude de tendance, la clientèle française est plutôt stable (54,6%) ou en hausse (19%) selon les professionnels du tourisme qui notent une également une certaine stabilité concernant la clientèle suisse et allemande, mais une baisse du nombre de touristes en provenance des États-Unis et des Pays-Bas.

Évolution de la fréquentation par rapport à 2015 selon le type de structure en Bourgogne Franche-Comté

 

Mai, juin, début juillet

14 juillet – 15 août 2016

 

En hausse

 

  • Campings,
  • Locations meublées
  • Hôtellerie
  • Office de tourisme
  • Tourisme culturel
  • Loisirs été

 

Stable
  • Chambres d’hôtes,
  • Hébergements collectifs,
  • Locations meublées

 

  • Chambre d’hôtes,
  • Restaurants

 

En Baisse

  •  Campings
  • Caves
  • Hébergements collectifs
  • Hôtellerie
  • Loisirs été
  • Restaurants
  • Tourisme fluvial
  • Tourisme culturel
  • Hébergements de randonnée
  • Office de tourisme

 

 

  • Caves,
  • Hébergements collectifs
  • Campings,
  • Hôtellerie
  • Tourisme fluvial
  • Hébergements de randonnée

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.04
ciel dégagé
le 16/07 à 12h00
Vent
1.7 m/s
Pression
1016.58 hPa
Humidité
41 %

Sondage