80 km/h : un comité d'évaluation réclame plus de transparence...

Publié le 30/09/2018 - 09:55
Mis à jour le 30/09/2018 - 16:07

Cette semaine, le comité indépendant d’évaluation des 80 km/h demande l’accès aux données de l’accidentalité routière au ministère de l’intérieur pour plus de « transparence »

Illustration © HL  ©
Illustration © HL ©

Sous la houlette de Pierre Chasseray, délégué général de l'association "40 millions d'automobilistes", ce comité souhaite mesurer "l'efficacité et la pertinence de la baisse de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes du réseau secondaire - amélioration de la mortalité et de l'accidentalité routière -  au regard des conséquences de la mesure en termes de mobilité et de coûts économiques et sociaux pour les publics et les territoires concernés".

Le comité estime en effet que le gouvernement use de méthodes opaque. "Le Président de la République a déclaré qu'il s'agissait d'une « expérimentation » de deux ans, à l'issue de laquelle un bilan serait réalisé pour déterminer si la mesure était efficace pour réduire la mortalité routière, il n'a jamais précisé quels indicateurs seraient pris en compte pour réaliser cette évaluation, ni confirmé que les résultats obtenus feraient l'objet d'une communication publique."

Pierre Chasseray, secrétaire et porte-parole du Comité dénonce un manque de transparence. "Déjà, au terme de la précédente expérimentation des 80 km/h qui s'était déroulée entre 2015 et 2017, il avait fallu la mobilisation des média, du Sénat et de l'Assemblée nationale pour pousser la Sécurité routière à en publier les résultats" regrette-t-il. "Finalement, ce n'est qu'après la diffusion d'une étude réalisée par « 40 millions d'automobilistes » que le Premier ministre a consenti à révéler aux Français les conclusions (peu probantes) du test."

En fonction des éléments obtenus ou non de la part du ministère de l'Intérieur, le comité publiera un premier bilan des 80 km/h au cours du mois d'octobre, qui portera sur l'accidentalité et la mortalité routières des mois de juillet, août et septembre 2018, après un trimestre de mise en œuvre de l'abaissement de la limitation de vitesse sur les routes secondaires françaises. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Ligne des horologers : un hélicoptère pour sécuriser les falaises

Des travaux liés à la sécurisation des falaises situées le long de la voix ferrée sont programmés jeudi 20 juin à Besançon en contrebas de la Citadelle, côté Rivotte. Le site étant difficile d’accès par voie terrestre, un hélicoptère sera affrété afin de transporter le matériel nécessaire au chantier prévient Grand Besançon Métropole.

Bornes Battant : un compromis compliqué entre la Ville et les commerçants

Le compromis semble compliqué. D’un côté, plusieurs commerçants notent une perte sèche de leur chiffre d’affaires depuis l’installation en avril dernier des bornes dans le quartier Battant à Besançon et de l’autre, la maire qui ne semble pas vouloir déroger à ces dernières même si elle affirme rester ouverte à la discussion. On fait le point ce mois de juin 2024…

Passage de la flamme à Besançon : fermeture complète du pont Charles de Gaulle le 25 juin

La Ville de Besançon vient d’annoncer dans un communiqué que pour des raisons de sécurité, les services de l’État ont décidé de modifier le dispositif de circulation de la journée du passage de la flamme olympique le 25 juin 2024. Le pont Charles de Gaulle sera ainsi fermé à tous les usagers (voitures, bus, tramway, cyclistes, piétons) de 18h15 à 19h30.

Recharger son véhicule électrique en moins de 30 minutes, c’est possible dans la station de super-chargeurs Electra à côté de Peugeot Besançon

QUOI DE NEUF ? • Le Groupe Chopard a inauguré le 6 Juin 2024 la station de bornes de super-chargeurs Electra en contre-bas de la concession Peugeot de Besançon. La proximité du boulevard favorise la facilité de recharge.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.49
peu nuageux
le 24/06 à 18h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
58 %