Alerte Témoin

Alerte sécheresse renforcée en Haute-Saône : une quinzaine de communes desservies par camions-citernes

Publié le 25/07/2019 - 16:48
Mis à jour le 25/07/2019 - 16:48

Nouvelles restrictions •

La dégradation des conditions hydrologiques a conduit le Préfet de la Haute- Saône à augmenter les mesures de restrictions et à activer le niveau "alerte renforcée" sur l’ensemble du département

champ agriculture foin sécheresse
champ agriculture foin sécheresse

La Haute-Saône passe du niveau alerte au niveau "alerte renforcée" en raison du manque de précipitations et de la période de canicule qui impactent fortement la ressource en eau. "Les niveaux des cours d’eau qui ne sont pas encore à sec et les nappes qui étaient déjà à un niveau très bas, continuent de baisser. Une quinzaine de communes sont alimentées en eau potable avec l’appui de camions-citernes" précise la préfecture dans un communiqué. 

Pour les communes ayant recours à un approvisionnement en eau potable par camions-citernes ou par interconnexion de secours, les seuls usages autorisés seront pour la consommation humaine et l’abreuvement du bétail.

Restriction en eau en Haute-Saône "alerte renforcée"

Les mesures concernent les usages domestiques, les usages économiques ainsi que les usages agricoles.

Parmi celles-ci, sont interdits :

  • l’arrosage des pelouses, espaces verts publics et privés, massifs fleuris et jardins, sauf les potagers privés et plantes en pots (jardinières / balconnières) qui sont autorisés de 20 h à 8 h,
  • le nettoyage des pistes d’athlétisme, des tribunes et des équipements de loisirs, sauf green une fois par semaine entre 20 h et 8 h,
  • le lavage des voitures : hors stations professionnelles, sauf pour les véhicules, ayant une obligation réglementaire ou technique et pour les organismes liés à la sécurité,
  • le fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert branchées sur le réseau d’alimentation d’eau potable,
  • le lavage des voiries : sauf impératif sanitaire et au moyen de balayeuses laveuses automatiques,
  • l’arrosage des pistes de chantiers : limité au strict nécessaire pour des raisons de santé publique,
  • le lavage des terrasses, toitures et façades, sauf travaux programmés non reportables ou pour impératif sanitaire,
  • le remplissage ou la remise en eau des piscines d’une capacité totale supérieure à 2 m3 à usage privé, sauf pour les premières mises en eau des piscines « en dur » et « enterrées » construites depuis le 1er janvier de l’année en cours.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".

EELV Bourgogne Franche-Comté réclame l’arrêt des subventions à l’aéroport de Dole-Tavaux

Europe-écologie les Verts Bourgogne Franche-Comté estime que la crise sanitaire du Coronavirus "oblige à repenser l’avenir" et demande l’arrêt de toutes les subventions "à la gabegie financière, écologique et sociale de l’aéroport de Dole-Tavaux." Le parti pense qu'il serait "plus opportun de réaffecter ces subventions à l’amélioration des lignes ferroviaires..."
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.99
partiellement nuageux
le 27/05 à 18h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
62 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune