Annie Genevard : "les séjours en colonies de vacances doivent être tournés vers des activités innovantes…"

Publié le 31/07/2013 - 12:52
Mis à jour le 15/04/2019 - 16:15

La députée UMP du Doubs a présidé une mission d'information sur les colonies de vacances pour comprendre l'évolution en forte baisse de la fréquentation des séjours collectifs. Un rapport d'information sur l’accessibilité des jeunes aux séjours collectifs a été rendu le 10 juillet 2013 et condense 21 propositions. Peut-on rejouer l'air des jolies colonies de vacances ? Annie Genevard a répondu à nos questions…

Chères colonies de vacances…

PUBLICITÉ

maCommune.info : Comment est née cette mission ? Quels constats le rapport fait-il ? L’augmentation du prix des colonies de vacances est-elle réellement la principale raison du déclin du nombre de jeunes qui partent en colonies ? Quelles sont les principales autres raisons ?

Annie Genevard :  Cette mission parlementaire est née d’un double constat. 3 millions d’enfants et de jeunes ne partent pas en vacances, et en même temps, les séjours collectifs de mineurs appelés communément « colos » n’attirent plus. L’objet de la mission était d’en analyser les causes, d’évaluer la pertinence de ce type de séjour et de proposer, le cas échéant, des solutions pour leur redonner de l’attrait.

Les raisons du déclin des colonies de vacances sont multiples :

  • crainte des parents de voir partir leurs enfants loin et longtemps
  • coût des séjours (entre 500 et 800 euros par semaine)
  • désaffection des enfants eux-mêmes
  • préférence donnée aux mini-camps et aux centres de loisirs sans hébergement

Le coût des séjours des colonies de vacances a augmenté substantiellement en raison du changement réglementaire dans l’encadrement de l’animation (augmentation de 20 % de la masse salariale, baisse des financements CAF et augmentation du transport qui pèse pour plus de 30 % dans le coût des séjours, absence des classes moyennes qui permettaient l’équilibre économique).

mCi : Pourquoi se battre pour les colonies de vacances ? En quoi  sont-elles  utiles à la société ?

A.G. : Les colonies de vacances étaient autrefois des creusets de mixité sociale. Aujourd’hui, on assiste à une segmentation des publics et il serait utile de retrouver l’esprit qui prévalait au moment de la généralisation des colonies de vacances. Pour cela, il faudrait que les classes moyennes, qui sont aujourd’hui complètement négligées par les politiques publiques, puissent être incitées à ces séjours collectifs qui ont une utilité sociale. Les colos sont également utiles pour les enfants dont les familles vivent très repliées sur elles-mêmes. Cela peut être une façon de lutter contre le communautarisme.

Cela étant, les statistiques démontrent la progression des vacances familiales qui concernent aujourd’hui près de 86 % des jeunes et des enfants, ce qui est une bonne chose.

Quelles sont les nouvelles formes de la colonie de vacances imaginées pendant cette commission ?

A.G : Il serait absurde d’imaginer un retour au passé et, sans tomber dans le consumérisme, il faut que les séjours s’adaptent à une certaine modernité, qu’ils soient plus ouverts sur le monde, l’Europe, plus sensibles à l’environnement, à l’apprentissage de la vie avec les autres, tournés vers des activités innovantes…

La question du financement est déterminante. La solution proposée par le rapporteur socialiste de créer un nouvel impôt sur l’hôtellerie de luxe est une mauvaise solution. Si l’on veut impliquer les entreprises, mieux vaut réfléchir à du mécénat social.

 La tribune d’Annie Genevard dans Valeurs Actuelles 

 Annie genevard -Tribune dans "valeurs actuelles- 25 juillet 2013

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités revient pour une nouvelle édition samedi 10 juin 2017 à l'Espace du marais à Saône. Huit concerts gratuits sont prévus avec les artistes et groupes : Ashtray, Lily Riposte,Alfred Massaï, Black Bottle, Hi Levelz, Gunwood, Opsa Dehëli, Sorg. Raphaël Lazzeroni, responsable et programmateur du festival Saônorités, dévoile les coulisses du festival. Interview.

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Le Franc-Comtois Frédéric Parrenin, glaciologue et paléoclimatologue rattaché à l’Université de Grenoble, animera deux conférences sur les dérèglements climatiques à Audincourt le 25 septembre et à Ornans, le 26 septembre 2015. Ses recherches ont fait l'objet d'un article dans le New-York Times. Il répond aux questions de macommune.info.

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Filoo Justyn est tombé dans la magie lorsqu'il avait… 34 ans ! Il nous parle de son parcours, de son intégration au cercle magique comtois, de sa spécialité le "Close Up"  et du 49e congrès français de l'illusion et championnat de France de Magie à Besançon du 1er au 4 octobre 2015…

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Franck Bonneau s'est lancé dans un nouveau projet de land art. Après les merveilles de Vauban et un globe terrestre, il réalise, depuis le mois de mars, une oeuvre géante reprenant un motif de l'album "Equinoxe" de Jean-Michel Jarre à l'aérodrome de Thise. L'inauguration est prévue le 20 juin. L'artiste répond aux questions de Macommune.info.

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Du 12 au 15 mai 2015, l'entreprise franc-comtoise Platex participe au salon de décoration et de design Maison & Objets Americas à Miami (Etats-Unis). Occasion de découvrir cette entreprise des Fourgs dans le Haut-Dous qui cherche à se développer à l'international. Nous nous sommes entretenus avec Virginie Revelly, directrice commerciale de Platex. 

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Pour sa dernière tournée avec son spectacle "à l'état sauvage", Franck Dubosc a répondu à nos questions. L'humoriste qui se dit "plus corrosif, mais toujours gentil" sera à Micropolis ce jeudi 19 mars 2015. Il reste quelques places ne vente. Profitez-en car il l'a promis. Il va se lâcher à Besançon ! 

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Du 26 au 28 février, des films marquants, rarement (ou jamais) programmés à Besançon, seront présentés au petit Kursaal, au FJT des Oiseaux et au cinéma Victor Hugo, autour du "bien-vivre ensemble" et de la lutte contre les discriminations homosexuelles. Le collectif XYZ et l'association La Malle des Indes en sont à l'origine et nous en disent plus.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.71
légère pluie
le 20/08 à 15h00
Vent
1.63 m/s
Pression
1025.16 hPa
Humidité
80 %

Sondage