Apprentissage : la Franche-Comté veut aller plus loin

Publié le 19/05/2015 - 08:32
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:44

La Région Franche-Comté et l'Etat ont signé ce lundi 18 mai à Besançon, un nouveau protocole de développement de l'apprentissage. Malgré une baisse des effectifs depuis 2001, la Franche-Comté est la région qui regroupe le plus d'apprentis en France.

La voie royale vers l’emploi

PUBLICITÉ

Il y a des préjugés qu’il est parfois difficile de combattre comme autour de l’apprentissage, bien que les formations s’étalent du CAP au bac +5. Loin d’être « une voie de garage », l’apprentissage est « une voie de réalisation » d’après la présidente de Région, Marie-Guite Dufay, et c’est pour cela qu’elle entend bien le développer.

Au moment de la signature du protocole ce matin au sein de l’entreprise Bourgeois à Besançon, chef d’entreprise, apprenti et maître d’apprentissage tenaient tous un discours positif à l’encontre de ce type de formation. François, jeune apprenti sur un poste d’outillage chez Bourgeois, a partagé son expérience. « J’ai d’abord fait une formation automobile, puis j’ai travaillé durant un été à l’entreprise Bourgeois où j’ai découvert le métier d’outilleur. J’ai souhaité poursuivre dans cette voie et j’ai intégré une formation au CFAI. »

La crise est passée par là

Une belle reconversion qui aboutit aujourd’hui sur un emploi, puisqu’il sera recruté à la fin de son apprentissage cet été. Des exemples comme celui là l’apprentissage en recèlerait.

Or, si la région a autrefois dépassé la barre des 10 000 apprentis, ils étaient un peu moins nombreux en 2015 (quelques 9000 apprentis soit 2% du niveau national). Une baisse des effectifs entamée depuis 2011, principalement due à la crise économique mais aussi  » à une baisse de la démographie qui touche la classe d’âge des 15-25 ans « , d’après la présidente de région, Marie-Guite Dufay.

Pour contrecarrer ce phénomène, elle continue à développer ses actions autour de l’apprentissage et s’appuie sur la nouvelle mobilisation du Gouvernement. Ce dernier s’est en effet engagé à atteindre l’objectif de 500 000 apprentis sur le plan national à l’horizon 2017.

Un tiercé gagnant

Ce nouveau protocole devrait aider encore davantage au développement de ces formations en jouant sur « les problèmes en amont et notamment sur le décrochage scolaire », a indiqué le Préfet. Il fixe un certain nombre d’objectifs en direction des entreprises, des jeunes et des CFA que la présidente a appelé « le tiercé gagnant ».

Concrètement, cela passera par des actions de promotion, un travail conjoint avec diverses instances comme Pôle emploi ou encore un accès facilité à l’hébergement et à la mobilité. Entre autres dispositifs et en écho au contrat de plan régional.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

publi-info • Fin août approche. C’est le moment où jamais de vous demander si vous êtes prêts pour la rentrée, qu’il s’agisse d’aménager la chambre du dernier qui rentre au CP ou d’aider la plus grande qui prend un appartement. Alors, pour être certain de ne rien oublier, IKEA Dijon vous ouvre exceptionnellement ses portes le 15 août 2019, de 10 à 19 heures.

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Après l’année noire de 2018, les agriculteurs de Franche-Comté subissent une nouvelle fois les aléas météo. L’année 2019 a été marquée par le froid de mai et la canicule de juin. Un nouveau coup de massue pour les exploitants, qui pourraient ne pas résister à une troisième année consécutive dans ces conditions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.76
ciel dégagé
le 22/08 à 6h00
Vent
2.93 m/s
Pression
1024.39 hPa
Humidité
87 %

Sondage