Au téléphone au volant, sans permis de conduire, elle hurle et se fait menotter de force, rue de la Basilique à Besançon

Publié le 08/12/2022 - 08:53
Mis à jour le 08/12/2022 - 08:53

Vers 10 heures mercredi 7 décembre, une patrouille de police secours a repéré un véhicule dans lequel la conductrice tenait un téléphone à la main.

 © Elodie R
© Elodie R

Lors du contrôle cette femme de 35 ans, qui a refusé de raccrocher son téléphone, les policiers ont découvert que son permis de conduire n’était pas valide. Toujours en ligne avec son interlocuteur, la conductrice s’est mise à hurler contre les policiers, refusant de les suivre au commissariat. Elle a été menottée de force malgré ses débattements et les insultes. Personne n’a été blessé.

La trentenaire a été placée en garde à vue. Lors de son audition, elle a reconnu la rébellion en précisant que si elle avait résisté, c’était pour prendre son sac à main. Elle n’a pas reconnu avoir conduit sans permis, car elle l’a repassé le 29 juillet 2021 mais ne l’a toujours pas reçu à son domicile. 

La garde à vue s’est achevée mercredi en fin d’après-midi. Une enquête préliminaire se poursuit.

1 Commentaire

Ses débattements????
Publié le 8 décembre 2022 à 09h47 par Blandine Boillon • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.56
légère pluie
le 15/04 à 9h00
Vent
4.58 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
95 %