Augmentation exceptionnelle des frais de rentrée pour 2022, selon la FAGE

Publié le 17/08/2022 - 11:39
Mis à jour le 17/08/2022 - 10:51

Les frais de rentrée augmentent considérablement en 2022 pour les étudiants en raison de l'inflation et des répercussions de la crise sanitaire, prévient mardi la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE), qui publie son baromètre annuel.

"On n'a jamais connu une telle augmentation d'une année à l'autre", a alerté Paul Mayaux, président de la FAGE, première organisation étudiante, lors d'une conférence de presse. Cette hausse est en effet la plus forte enregistrée par l'indicateur, publié pour la 20e année consécutive.

Selon leur baromètre, le coût de la rentrée scolaire, qui intègre les frais de rentrée et les frais de vie courante, augmente de 7,38 % en 2022 par rapport à 2021 (contre une hausse de 1,32 % à la rentrée 2021), portant le coût moyen à 2.527,01 euros par étudiant.

En cause : la "véritable flambée" des frais de rentrée qui connaissent cette année une augmentation de 13,04 % pour un coût moyen de 1.307,20 euros. En détail, les frais liés au matériel pédagogique augmentent de 15,82 %, les frais d'assurance logement de 11,83 % et les complémentaires santé de 32,21 %. Un étudiant devra donc débourser en moyenne 411,13 euros pour sa couverture santé pour l'année scolaire 2022-2023.

L'augmentation du prix des complémentaires était attendue en raison notamment du déploiement du plan 100 % santé avec le reste à charge zéro et de l'effort réalisé par les mutuelles en raison de la pandémie, explique Anne-Laure Syrieix, vice-présidente de la FAGE chargée des affaires sociales. "Mais on ne s'attendait pas à une telle augmentation".

Quant aux frais de vie courante (loyer, alimentation, transports, loisirs...), ils augmentent globalement de 1,92 % en raison de la hausse générale du coût de la vie, pour un coût moyen de 1.219,82 euros.

Pour pallier ces difficultés, le gouvernement a déjà annoncé la revalorisation des bourses sur critères sociaux de 4 % et des aides au logement de 3,5 %, ainsi que le prolongement du ticket restaurant universitaire à 1 euro pour les étudiants les plus précaires, mais "ce n'est pas assez, c'est évident", prévient la vice-présidente de la FAGE, qui rappelle que l'inflation était estimée en juillet à 6,1 % sur un an.

La fédération demande des mesures "fortes, structurelles et durables" comme une réforme du système des bourses ou encore l'élargissement de la complémentaire santé solidaire aux étudiants boursiers. "On a eu 55 % d'augmentation du coût de la rentrée en vingt ans, tandis que les bourses n'ont augmenté que de 33 %", relève Paul Mayaux.

Lundi, le syndicat étudiant Unef avait estimé à 6,47 % l'augmentation du coût de la vie étudiante pour l'année à venir, soit une dépense supplémentaire de 428,22 euros pour l'année. L'inflation plombe aussi le budget de rentrée des écoliers. Les familles s'adaptent en réutilisant par exemple les fournitures des années précédentes, montre une étude de la Confédération syndicale des familles (CSF) publiée mardi.

Par ailleurs, l'allocation de rentrée scolaire (ARS), versée en partie ce mardi sous conditions de ressources pour payer les fournitures scolaires des enfants de 6 à 18 ans, bénéficie cette année d'une revalorisation de 4 %.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Crise énergétique : dès ce lundi, France Télévisions va diffuser une météo de l’électricité

Face à la crise énergétique, France Télévisions s'est engagé à sensibiliser les Français sur les gestes à mettre en oeuvre pour éviter les coupures d'électricité cet hiver, en relayant notamment Ecowatt, la météo de l'électricité, dès ce lundi 3 octobre sur ses antennes.

Trois dolois créent une nouvelle plateforme pour vendre et acheter des fruits et légumes… sans être un professionnel

Après deux années de travail, Oly a vu le jour ce mois de septembre 2022 dans le paysage franc-comtois. Il s’agit d’une plateforme créée par trois jeunes dolois, Rémi Vandelle, Théo Reffay et Adrien Berthenet, permettant de vendre et d’acheter des fruits, des légumes et des produits travaillés sans pour autant être primeur ou épicier.

Camaïeu ferme définitivement ses portes ce soir

Ce mercredi 28 septembre, le tribunal commercial de Lille a prononcé la liquidation judiciaire de Camaïeu. 514 magasins vont donc mettre la clé sous la porte et 2.600 emplois seront supprimés. Une dizaine de magasins en Franche-Comté et quatre dans le Grand Besançon sont concernés.

Quatorze PME intègrent la troisième promotion de l’Accélérateur PME Bourgogne-Franche-Comté 

La Région Bourgogne-Franche-Comté et Bpifrance ont donné le coup d’envoi de la troisième promotion de l’Accélérateur PME Bourgogne-Franche-Comté ce mercredi 28 septembre à la Tonnellerie Rousseau à Gevrey-Chambertin en Côte-d'Or. Ce programme d'accompagnement personnalisé d’une durée de 24 mois compte 14 nouvelles PME à fort potentiel cette année.

Yann Le Guilloux nommé au directoire de la Caisse d’Épargne de Bourgogne Franche-Comté

Le Conseil d’orientation et de surveillance (COS) de la Caisse d'Épargne de Bourgogne Franche-Comté a nommé, sur proposition de Jérôme Ballet, président du directoire, et Eric Fougère, président du COS, Yann Le Guilloux, en qualité de membre du directoire en charge du Pôle Banque de Détail (BDD). 

Burger King ouvre à Valdahon

Le fast-food ouvrira ses portes et ses grills jeudi 29 septembre 2022 dans la commune de Valdahon. Malgré des difficulté d’embauche de son personnel, Burger King est finalement parvenu à trouver du personnel "nombreux issus de la ville et des communes alentour".

Camaïeu joue sa survie devant le tribunal de commerce : trois boutiques menacées à Besançon

Camaieu et ses 2.600 salariés sur le fil : deux ans après un premier sauvetage, le géant nordiste du prêt-à-porter féminin va tenter mercredi 28 septembre de convaincre le tribunal de commerce de Lille qu'il peut échapper à la liquidation, mais les syndicats craignent le pire. Besançon et le Grand Besançon comptent trois boutiques de l'enseigne.

16e édition du concours régional de l’économie sociale et solidaire : les inscriptions sont ouvertes

Cette année, pour la 16e édition, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise le concours régional de l'économie sociale et solidaire. Vous êtes une association, une entreprise et vous portez un projet ou une initiative conforme aux valeurs de l'économie sociale et solidaire ? Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 5 octobre !

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.11
nuageux
le 04/10 à 3h00
Vent
0.96 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %

Sondage