Banque Populaire : accompagner les entreprises en difficulté

Publié le 19/11/2019 - 15:30
Mis à jour le 19/11/2019 - 15:38

En quatre ans, la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté a accompagné plus de 1000 entreprises en difficulté (en dépôt de bilan) via son dispositif « BFC Accompagnement »… Et compte bien continuer.

Le taux de succès des entreprises accompagnées est 60% supérieur aux entreprises non-accompagnés.

PUBLICITÉ

En 2016, la Banque Populaire BFC a ouvert son service « BFC Accompagnement », un dispositif spécialisé, unique dans la région pour une banque classique.

Le principe ? « Accompagner immédiatement les entreprises qui ont déposé le bilan » explique Bruno Duchesne, directeur général de la BPBFC, « qu’elles passent leur période difficile avec notre soutien. »

Pour cela, le dispositif BFC Accompagnement propose :

  • De la réactivité : assurer immédiatement la continué de l’activité et les services bancaires
  • Un accompagnement sur mesure : une offre complète de service pour répondre aux besoins de l’entrepreneur sans stigmatisation (« rien ne distingue un client en dépôt de bilan d’un autre ») ni rupture des services.
  • Ecoute et expertise : une équipe spécialisée et formée pour cet accompagnement, qui prodigue des conseils adaptés

L’offre de cet accompagnement :

  • Ouverture immédiate du compte courant
  • Mise en place des moyens de paiement
  • Gestion du compte par internet
  • Gestion des flux
  • Finalement du cycle d’exploitation (affacturage, escompte, Dailly, avances sur stocks…)
  • Investissements (crédit-bail)

Quelques chiffres clés

Depuis 2016, 1000 entreprises ont intégré ce dispositif ; actuellement, 600 sont en gestion quotidienne. Et sur ces 600 entreprises en difficulté, 450 sont en plan de continuation, soit environ 60%.

« On a un taux de succès deux fois supérieur au taux national (33%) » assure M. Duchesne. « C’est un bilan extrêmement positif, qui attire désormais de nombreuses entreprises (41% de nouveaux arrivants) qui ne sont même pas clientes chez nous à l’origine.»

Accompagner dans la difficulté, c’est fidéliser

Mais comment la Banque réussit-elle à s'y retrouver, en accompagnant des entreprises souvent perçues comme « à risque » ?

« Souvent, un dépôt de bilan est causé par un accident de la vie, comme la perte d’un gros client, un sinistre… Ce n’est pas la gestion de l’entrepreneur qui est en cause. Dans ces cas-là, le dirigeant n’a besoin que d’être bien accompagné dans ces moments difficiles pour se relancer » justifie Denis Renard, directeur des Engagements.

« Et bien-sûr, lorsque l’on aide une nouvelle entreprise à se sortir de situations compliquées, on espère qu’elle restera chez nous lorsque ça ira mieux » confie M. Duchesne.

Brenot frères et associés, accompagnés dans la difficulté

L'entreprise Difra et Comtoise de Mécanique s'est justement trouvée dans cette mauvaise passe, et ont été accompagné par le dispositif.

Les frères Brenot ont en effet dû déposer le bilan, il y a quelques années, « à cause de la crise économique et de gros investissements qui n’ont pas marché. »

Ils ont alors été pris en charge par la Banque Populaire. « Ça a permis l’échelonnage des échéances, de baisser les mensualités, d’assurer nos engagements sociaux, et aussi envers nos fournisseurs… En bref, de continuer l’activité » expliquent les frères associés.

Aujourd’hui, l’entreprise se porte « très bien : on a investi dans un véhicule et une petite machine, on prévoit un nouvel investissement. Les difficultés sont derrière nous » concluent-ils.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Une convention pour définir les moyens des Chambres de commerce et d’industrie en Bourgogne Franche-Comté

Bernard Schmeltz, préfet de Bourgogne-Franche-Comté, préfet de Côte-d'Or, et Rémy Laurent, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bourgogne Franche-Comté, ont signé lundi 2 décembre 2019 une convention définissant les moyens alloués et les objectifs fixés aux CCI de Bourgogne Franche-Comté pour les trois prochaines années. Le tout, dans un contexte de baisse très importante de la ressource des CCI.

Municipale Besançon : les propositions de Karim Bouhassoun pour le développement économique

Karim Bouhassoun, du mouvement "Bisontines – Bisontins" a profité mardi 3 décembre 2019 de sa visite au sein de la manufacture horlogère Vuillemin de Franois afin de présenter son programme économique et industriel pour "l’attractivité économique et le développement des filières" du territoire du Grand Besançon Métropole.

Temporis, ‘‘LA’’ solution locale et indépendante en termes d’emploi

Publi-info • Vous cherchez un job ? Vous cherchez à recruter une comptable, un responsable de production et même un intérimaire pour un remplacement ? En Franche-Comté, Temporis (Intérim et recrutement) sait apporter une solution adaptée à vos besoins parce que les 11 collaborateurs de cette entreprise savent aller au-delà du traditionnel CV.

Toccata : un Bisontin lance la première start-up de formation sur mobile pour les salariés de l’aide à domicile et aidants familiaux

Thomas Balandret, un Bisontin jeune diplômé d'une grande céole de commerce parisienne, a fondé la première start-up de formation sur mobile pour les salariés de l'aide à domicile et aidants familiaux. Elle s'appelle Toccata. Au salon des Services à la personne qui s'est déroulé à Paris en novembre 2019, le créateur d'entreprise a remporté un franc succès avec ses solutions innovantes…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.77
couvert
le 08/12 à 9h00
Vent
5.4 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
82 %

Sondage