Besançon accueille le championnat de France d'haltérophilie des clubs

Publié le 28/02/2013 - 22:14
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:24

La finale se jouera samedi 2 mars au gymnase de la Malcombe à Besançon. 18 clubs masculins et féminins venus de toute la France s'affronteront à cette occasion. L'équipe masculine de la Française de Besançon défendra une place sur le podium. Son entraîneur, David Matam-Matam, nous en dit plus.

184390_10150110340083256_7202731_n.jpg
David Matam, entraîneur de la Française de Besançon, club d'haltérophilie. DR

En compétition

PUBLICITÉ

Macommune.info : Pourquoi ce championnat est-il organisé à Besançon ?

D.M-M : « En 2005, nous avions déjà organisé une finale à Besançon. Il faut savoir que nous sommes l’un des meilleurs clubs en terme d’organisation. Le public vient à chaque fois en nombre nous supporter et nous bénéficions aussi d’une bonne médiatisation grâce à la ville notamment qui relaie l’événement sur des encarts publicitaires. »

Ce sera la dernière étape pour l’ensemble des équipes sélectionnées. Quels sont les clubs à suivre et qu’il faut craindre ?

« Ce championnat se joue en quatre tours. Les résultats de ce dernier tour vont définir quels sont les clubs qui se maintiendront en première division (1A) et ceux qui vont descendre en deuxième division (1B) en fonction d’une moyenne obtenue. La compétition débutera à 12h et la remise des prix aura lieu vers 20h30. Les clubs sont représentés par des équipes. Il y a aussi bien des équipes masculines que féminines.

La Française de Besançon présentera une équipe masculine composée de cinq athlètes : Charly Galhardo, Kingue Matam, Ghislain Bouvresse, moi-même et un cadet, Eddine Souici-Bourgeois. Nous ferons face aux clubs de Clermont Sport, du CHCD Comines et d’Orléans. Chez les féminines, il y aura aussi les clubs de Villeneuve Loubet et de Lilles ASPTP. »

Quel est votre objectif ? Quel titre visez-vous ?

« À la suite des premiers tours, nous étions positionnés à la deuxième place du classement avec 450 points derrière Clermont Sport qui affichait une moyenne de 600 points. Aucun de ces athlètes n’affichent une moyenne inférieure à 100 points en individuel, tandis qu’à Besançon, nous avosn deux athlètes en dessous de 90 points. Tout se jouera à la stratégie et à la tactique. Les clubs de Comines et Orléans sont derrière nous.

On sait que ce sera dur de passer premier au classement après la sanction que nous a appliqué la fédération au deuxième tour. On nous a retiré 50 points en raison de démarches d’inscriptions et de validations de participation tardives de l’un de nos athlètes, d’origine Suisse. La compétition sera serrée mais nous visons la deuxième ou la troisième marche du podium.

La Française de Besançon enregistre quoiqu’il en soit de bons résultats cette saison, aussi bien chez les jeunes que les plus âgés. L’équipe féminine se classe pour le moment première en coupe de France des clubs devant Istres, Clermont Sport, Villeneuve Loubet et Langres. »

À noter : l’équipe de Besançon sera la dernière à passer aux alentours des 18h.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités revient pour une nouvelle édition samedi 10 juin 2017 à l'Espace du marais à Saône. Huit concerts gratuits sont prévus avec les artistes et groupes : Ashtray, Lily Riposte,Alfred Massaï, Black Bottle, Hi Levelz, Gunwood, Opsa Dehëli, Sorg. Raphaël Lazzeroni, responsable et programmateur du festival Saônorités, dévoile les coulisses du festival. Interview.

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Le Franc-Comtois Frédéric Parrenin, glaciologue et paléoclimatologue rattaché à l’Université de Grenoble, animera deux conférences sur les dérèglements climatiques à Audincourt le 25 septembre et à Ornans, le 26 septembre 2015. Ses recherches ont fait l'objet d'un article dans le New-York Times. Il répond aux questions de macommune.info.

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Filoo Justyn est tombé dans la magie lorsqu'il avait… 34 ans ! Il nous parle de son parcours, de son intégration au cercle magique comtois, de sa spécialité le "Close Up"  et du 49e congrès français de l'illusion et championnat de France de Magie à Besançon du 1er au 4 octobre 2015…

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Franck Bonneau s'est lancé dans un nouveau projet de land art. Après les merveilles de Vauban et un globe terrestre, il réalise, depuis le mois de mars, une oeuvre géante reprenant un motif de l'album "Equinoxe" de Jean-Michel Jarre à l'aérodrome de Thise. L'inauguration est prévue le 20 juin. L'artiste répond aux questions de Macommune.info.

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Du 12 au 15 mai 2015, l'entreprise franc-comtoise Platex participe au salon de décoration et de design Maison & Objets Americas à Miami (Etats-Unis). Occasion de découvrir cette entreprise des Fourgs dans le Haut-Dous qui cherche à se développer à l'international. Nous nous sommes entretenus avec Virginie Revelly, directrice commerciale de Platex. 

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Pour sa dernière tournée avec son spectacle "à l'état sauvage", Franck Dubosc a répondu à nos questions. L'humoriste qui se dit "plus corrosif, mais toujours gentil" sera à Micropolis ce jeudi 19 mars 2015. Il reste quelques places ne vente. Profitez-en car il l'a promis. Il va se lâcher à Besançon ! 

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Du 26 au 28 février, des films marquants, rarement (ou jamais) programmés à Besançon, seront présentés au petit Kursaal, au FJT des Oiseaux et au cinéma Victor Hugo, autour du "bien-vivre ensemble" et de la lutte contre les discriminations homosexuelles. Le collectif XYZ et l'association La Malle des Indes en sont à l'origine et nous en disent plus.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.57
couvert
le 27/05 à 6h00
Vent
1.49 m/s
Pression
1013.59 hPa
Humidité
95 %

Sondage