Besançon : il se cache dans un carton avec une serpillère sur la tête pour échapper à la police

Publié le 02/12/2021 - 10:17
Mis à jour le 02/12/2021 - 10:03

Suite à une enquête minutieuse de différents services de la sûreté départementale, un adolescent de 17 ans accusé d’avoir volé une voiture la semaine dernière et tenté de percuter deux jeunes femmes, a été interpellé à 6h00 du matin ce mercredi 1er décembre au niveau du 22 rue d’Arènes à Besançon.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Rappel des faits

Mercredi 24 novembre, vers 6h, les policiers ont été informés de la présence d'un véhicule BMW série 1 blanc rue d'Arène à Besançon alors qu'il était signalé volé à Miserey-Salines. Ce signalement avait été effectué par la mère du voleur, celui-ci âgé de 17 ans. Le véhicule appartient à la belle-fille de la mère. Par ses propres moyens, la maman a retrouvé son fils rue d'Arène et a tenté de le raisonner afin qu'il rende le véhicule à sa propriétaire. L'adolescent a pris la fuite à bord de la voiture en prenant le pont Battant à contre-sens.

À 8h10, le véhicule était repéré par les policiers. Ces derniers s'étaient engagés dans une course poursuite entre la rue Siffert et la rue Clémenceau là où des policiers avait fait barrage. Malgré tout, le jeune homme avait foncé sur eux sans les percuter. Un autre véhicule de police avait repris le véhicule en chasse au niveau de la rue Pergaud jusqu'à la rue de Dole, mais l'avait perdu de vue rue Velotte en raison de sa vitesse excessive.

Quelques minutes plus tard, le véhicule avait été retrouvé accidenté sans conducteur sur la voie publique après avoir percuté deux véhicules stationnés.

Deux adolescentes portent plainte

Le proviseur du lycée Tristan Bernard avait informé la police que deux jeunes filles de 16 ans avaient aperçu le véhicule signalé volé aux abords du lycée sur un parking et que le conducteur avait tenté de les renverser le même jour à 7h25. Les deux adolescentes n'avaient pas été blessées, mais un dépôt de plainte avait été effectué par les parents. L'une des jeunes filles, qui avait eu connaissance du véhicule signalé via Snapchat avait reconnu formellement sur photographie le voleur, qu'elle ne connaissait pas, comme l'auteur des faits. Les jeunes femmes avaient rapporté que ce dernier leur avait foncé dessus lorsqu'il a vu qu'elles l'avaient repéré sur le parking. Elles avaient évité de justesse le véhicule en se précipitant entre deux voitures en stationnement.

Une interpellation sportive

Le réveil matinal de ce mercredi 1er décembre par les policiers n’étant pas de son goût, l'adolescent n'a pas trouvé de meilleure idée que de s’échapper par les toits des habitations et ce malgré l’extrême dangerosité de la pente et la présence de la pluie.

Devant les faits et le caractère particulier de cette fuite, les policiers ont sollicité l’intervention des sapeurs-pompiers et particulièrement d’une grande échelle afin d’accéder aux toits en prenant les mesures de précaution nécessaires dans ce genre de situation.

L’individu a continué sa fuite par les toits, enjambant dangereusement un faitage pour se retrouver sur un autre toit donnant sur le 5 de la rue Marulaz.

Il a alors pénétré dans un appartement en passant par une fenêtre entre-ouverte du 3ème étage provocant la panique et la peur de la propriétaire âgée de 61 ans.

L’homme a continué de fuir en sortant du logement puis en s'improvisant caméléon en se dissimulant derrière un gros carton présent au niveau des coursives du 2e étage et en se mettant une serpillère sur la tête… Malgré ce déguisement, les policiers l'ont trouvé et l'ont immédiatement emmené au commissariat de police afin qu'il réponde de ses actes.

Il a été placé en garde à vue.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

La police nationale appelle à la vigilance concernant les vols de carte bancaire

Suite à une recrudescence depuis début décembre des vols de cartes bancaires à l’aide de la technique dite du « collet marseillais », la police nationale du Doubs appelle à la prudence lors des retraits aux distributeurs. Le mode opératoire semble toujours le même avec à la fin, la victime qui s’aperçoit par la suite de plusieurs retraits frauduleux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.48
couvert
le 09/12 à 21h00
Vent
1.3 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
91 %