Besançon : il tente de fuir la police en jetant un sac de drogues et finit en prison

Publié le 15/02/2024 - 09:13
Mis à jour le 15/02/2024 - 09:13

Des effectifs de la brigade de sécurisation du territoire de l’hôtel de police de Besançon, au fait de l’existence d’un point de deal actif place de l’Europe dans le quartier de Planoise, se sont rendus à pied, par les garages souterrains de la rue Dürer le 11 février 2024.

 © Élodie R.
© Élodie R.

Les policiers ont alors surpris deux individus dans les garages qui s’enfuyaient après les avoir vus arriver. L’un d’eux s’est débarrassé d’un sac pendant sa fuite, qui contenait 236g de résine de cannabis, 10g d’herbe de cannabis et 9 grammes de cocaïne, le tout conditionné pour la vente au détail. Les autres policiers se sont lancés à la poursuite de l’individu ayant abandonné la drogue. 

Lors de son interpellation, il a reconnu participer à un réseau de vente de stupéfiants. Il a également indiqué travailler contre rémunération à hauteur de 100€ par jour pour le compte d’un individu sur lequel il n’a donné aucune information. Par ailleurs, une perquisition chez l’interpellé s’est révélée infructueuse. 

Il a été déféré à l’issue de sa garde à vue et jugé en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Il a été condamné à 9 mois de prison dont 6 avec sursis.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.18
légère pluie
le 15/04 à 6h00
Vent
3.72 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
94 %