Besançon : Marcel Ferreol quitte le Parti socialiste après plus de 40 ans d'engagement

Publié le 21/03/2018 - 16:34
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:22

Dans une lettre envoyée mercredi 21 mars 2018 à ses ami-e-s et camarades, ancien adjoint au maire Robert Schwint, Marcel Ferreol annonce sa décision de quitter le Parti socialiste "après une longue hésitation". Désormais, il souhaite s'investir "pleinement" au sein de Génération.s, le parti politique fondé par Benoît Hamon.

208478_1019078656069_2322791_n.jpg
Marcel Ferreol ©Facebook/Marcel Ferreol
PUBLICITÉ

« Je le fais sans rancœur, mais avec émotion », indique celui qui s’est engagé depuis plus de 40 ans au sein du Parti socialiste et qui a été adjoint à la culture de Robert Schwint.

« Pendant des années, j’ai essayé avec enthousiasme, au sein de notre fédération, de porter avec de nombreux camarades et amis, l’idéal socialiste dans un esprit de fraternité et de responsabilité », explique Marcel Ferreol. « Les renoncements progressifs à nos engagements et les compromis avec nos convictions ont été ces dernières années, une épreuve douloureuse. » 

« Je reste socialiste »

Il indique également qu’il souhaite « mettre en cohérence mes convictions avec mon engagement » avant d’ajouter : « Je reste socialiste, car le socialisme enrichi de l’écologie reste plus que jamais le ressort d’une espérance collective. » 

Aujourd’hui Marcel Ferreol avoue retrouver « l’enthousiasme, le renouvellement, l’afflux de propositions nouvelles pour construire une gauche sociale, écologiste et européenne dans Génération.s. »

Il conclut : « C’est avec humilité que j’emprunte ce chemin nouveau, mais avec l’espoir de nous retrouver prochainement dans « la maison commune » d’une gauche réinventée dont notre pays a besoin. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.3
forte pluie
le 19/10 à 18h00
Vent
0.83 m/s
Pression
1007.51 hPa
Humidité
98 %

Sondage