Agression d'un agent SNCF à Besançon : un homme condamné à huit mois avec sursis

Publié le 29/10/2019 - 10:32
Mis à jour le 29/10/2019 - 10:57

Mis à jour ce 29 octobre 2019 • Les faits se sont déroulés le 24 octobre 2019 vers 21h10 devant la gare Viotte à Besançon. Le tribunal correctionnel de Besançon a condamné un jeune de 24 ans à huit mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve. 

Gare Besançon-Viotte. © D Poirier
Gare Besançon-Viotte. © D Poirier

Tout est parti d'un "acte citoyen", nous expliquait ce vendredi Chloé Roche, attachée de presse SNCF de Bourgogne Franche-Comté. Une femme a été prise à partie devant la gare et "l'agent s'est interposé" face au groupe de jeunes qui l'importunait. Ces derniers lui ont alors "asséné des coups au visage et au dos", précisait l'attachée de presse.

Souffrant de diverses contusions, l'agent SNCF a été pris en charge par le personnel à proximité qui l'a conduit à l'hôpital. Il s'est vu prescrire deux jours d'ITT (Incapacité temporaire totale). Les agresseurs, eux, se sont enfuis en voiture avant l'arrivée des forces de l'Ordre.  Chloé Roche précisait qu'un "soutien psychologique" a été proposé à l'agent et ses collègues. La SNCF tient à "dénoncer ce type d'agression" et "déplore qu'un tel acte". Une plainte a été déposée.

Le jeune agresseur de 24 ans s'est dit sous l'emprise de l'alcool. Il a été condamné à huit mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve. 

3 Commentaires

la violence de la sanction ça fait peur en FRANCE de faire des incivilités la puissance de la justice est terrible
Publié le 30 octobre 2019 à 10h07 par • Membre
sursis ...egal 3 fois rien on aurait pu rajoute 3 mois de balayage de la gare et le pauvre agent sncf il en a du sursis ?? j imagine le traumatisme ..
Publié le 29 octobre 2019 à 16h11 par • Membre
Nouvel épisode de castagne à Besançon et quand serra la fin de cette série honteuse dans notre ville
Publié le 26 octobre 2019 à 06h23 par Pascal Carry • Membre

3 commentaires

Laisser un commentaire

Faits Divers

Renards pendus dans un village de Saône-et-Loire : 10.000 euros pour retrouver le coupable

La découverte macabre en début de semaine de deux renards pendus au panneau d'entrée d'un village de Saône-et-Loire a provoqué une vague d'indignation parmi les défenseurs des animaux, parmi lesquels l'association One Voice, qui a lancé un appel à témoins assorti d'une récompense de 10.000 euros.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.58
nuageux
le 01/12 à 15h00
Vent
3.62 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
79 %