Besançon: un jeune de Planoise giflé par un CRS ?

Publié le 05/12/2011 - 17:35
Mis à jour le 05/12/2011 - 17:35

Karim Touil, 20 ans, dit avoir été giflé par un CRS, place du Huit Septembre à Besançon, jeudi dernier à l’occasion d’un contrôle d’identité. Une plainte a été déposée. 

Le jeune Planoisien, salarié dans une entreprise du bâtiment, raconte qu’il était installé sur la place du Huit Septembre devant l’hôtel de Ville avec des copains quand trois CRS sont venus les contrôler. « Un des CRS m’a pris à part et m’a dit " t’es gros, il faut que tu fasses du sport". Je lui ai répondu qu’il n’avait pas le droit de me parler comme ça et il m’a donné une baffe. Ensuite, ils m’ont embarqué et emmené au commissariat. Quand j’ai dit que je porterai porter plainte, ils m’ont fait du chantage et j’ai été convoqué pour outrage à agent. Le CRS a dit que je l’avais traité de "batard de flic", ce qui est faux ».

Un témoin confirme la version de Karim Touil. « Effectivement, j’ai assisté à une interpellation musclée sur des jeunes qui buvaient tranquillement du Coca Cola sans aucune provocation. Deux contrôles se passaient très bien, mais le troisième s’est terminé par un plaquage contre le mur et une grosse calotte. On ne frappe pas sur des jeunes comme ça », raconte le témoin qui a assisté à toute la scène.

Le commissariat confirme qu’une plainte a été déposée et que Karim Touil a eu un rappel à la loi du parquet à la suite de la démarche du CRS. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Pancartes anti-migrant : Anne Vignot condamne “des actes criminels” commis durant le carnaval

Le dimanche 7 avril 2024, alors que la fête du carnaval de Besançon battait son plein, deux jeunes femmes se sont immiscées au milieu du cortège et ont brandi des pancartes anti-immigration. Un acte "immonde" pour la maire, Anne Vignot qui a dès ce lundi 8 avril déposé plainte pour incitation à la haine et condamné une fois de plus ce genre d’action lors d’une conférence de presse ce lundi après-midi dans les bureaux de la Ville. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.98
partiellement nuageux
le 12/04 à 15h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
52 %