Alerte Témoin

Bien urbain #3 : encore des surprises dans les rues de Besançon du 5 septembre au 5 octobre !

Publié le 05/09/2013 - 15:20
Mis à jour le 05/09/2013 - 15:28

Pour sa troisième édition, Bien Urbain propose, cette année encore, un parcours artistique ponctué par de nombreuses surprises dans les rues de Besançon pour le plus grand plaisir des passants. Il y aura également des rencontres, des débats avec les artistes et des projections à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 5 octobre. A cette occasion,  David Demougeot, un des créateurs, nous parle du concept de cette promenade artistiquement urbaine ou urbainement artistique...

bu13_decaux_rvb_final-698x1024.jpg
Affiche créée par l’Atelier FP7 et Small studio

Comment est née l'idée de Bien Urbain ? 

"On était plusieurs amis passionnés par le mouvement des arts urbains et leurs multiples formes et certains d'entre nous ont eu l'opportunité d'ouvrir une galerie à Lyon pour présenter ces artistes. Mais exposer en intérieur n'avait pas le même intérêt que le travail en extérieur, bien souvent illégal. On a donc souhaité offrir un cadre professionnel à ces artistes qu'on adore et on a pu se lancer quand les conditions ont été réunies : quelques événements existaient en Espagne et Italie, j'avais du temps à consacrer à cette idée et les artistes ont été très vite enthousiastes."

Et pourquoi "Bien urbain" ?

"Choisir un nom d'événement n'est jamais simple. Nous voulions un nom en français, décalé mais qui puisse donner une idée de ce qu'on propose. On est aujourd’hui très content d'avoir gardé ce nom qui intrigue aussi à l'international."

Expliquez-nous le concept de Bien Urbain ?

"Le principe est très simple : nous invitons des artistes à réaliser des œuvres (peintures, installations...) dans l'espace public du 5 septembre au 5 octobre.

En parallèle, nous proposons des visites, des rencontres avec les artistes, des projections ou des débats pour pouvoir échanger sur le travail des artistes mais aussi et surtout sur nos quartiers, notre ville et ce qu'on peut faire dans nos lieux de vie."

Avez-vous un coup de cœur pour un ou plusieurs artistes cette année ?

"On vous invite à venir participer à un projet de AKAY et RAE, deux artistes suédois qui se proposent de recueillir vos secrets et des les disséminer dans divers endroits de la ville. Ils inscrivent depuis plusieurs années les "pensées privées dans l'espace public" et le choix des phrases et des lieux où elles sont placées sont vraiment pertinents.

Tous les artistes invités cette année sont des "coups de cœur" ; nous les avons choisis parmi des centaines d'artistes avec qui nous rêvons de travailler."

Qu'est-ce qui différenciera cette édition des précédentes ?

"Bien Urbain propose cette année environ 50 rendez-vous pendant un mois. On organise aussi un projet d'échange artistique avec nos amis européens qui se traduit au niveau local par une semaine intense de travail en lien avec la Ville (du 16 au 21 septembre), les artistes et les habitants autour d'un lieu qu'on croyait abandonné, entre la rue Battant et la rue du Petit Battant.

La grande différence est aussi notre local, Chez Urbain, qui change de lieu tous les ans et est situé cette année au 52 rue Battant, un très bel espace au plein cœur de ce quartier pas très en forme."

Par qui êtes-vous soutenu financièrement cette année ? 

"Ça n'est jamais facile de créer et poursuivre un projet associatif, d'autant plus que nous dépendons très majoritairement des subventions. En effet, tout ce que nous proposons est situé dans l'espace public et donc en accès libre par nature. Malgré tout, nos partenaires nous ont permis de faire cette troisième édition avec un peu plus de moyens, ce qui nous permet d'imaginer poursuivre l'an prochain !

Nous sommes soutenus par tous les niveaux des pouvoirs publics, de l'Europe au Conseil Consultatif des Habitants en passant par le Conseil Régional, le Conseil Général, la Ville de Besançon, la CAGB et l'Université de Franche-Comté et avons beaucoup de partenaires et amis qui nous donnent de très grands coups de main.

J'en profite pour remercier l'équipe et les nombreux bénévoles infatigables !"

Le lancement de cette nouvelle édition de Bien Urbain démarre aujourd'hui à 19h au 52 rue Battant et au square Bouchot (en haut de la rue Battant) !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Les warm-up du BBRBU pendant le mois d’août 2020 à Besançon !

Publi-info • Afin de sensibiliser le grand public à la situation des bars, restaurants et discothèques de Besançon en cette période de crise du Covid-19, l'association Bars Boîtes Resto de Besac Réunis (BBRBU) organise, en partenariat avec l'Union des commerçants de Besançon et Grand Besançon Métropole, quatre week-ends d'animations place Granvelle au mois d'août 2020…

Le No Logo Festival dévoile les premiers noms de son édition 2021 pour « se projeter dans l’avenir »…

L’équipe d’organisation du No Logo Festival confirme ce vendredi des nouveaux noms pour l’affiche de l’édition 2021. "Une manière de se projeter dans l’avenir à quelques jours de la fin de la campagne de soutien «Tous Unis pour Écrire la Suite» lancée le 9 juin dernier", précise l'équipe.

Le festival Les Petites Fugues propose une programmation « resserrée » en novembre 2020

L’Agence Livre & Lecture Bourgogne-Franche-Comté organise chaque année le festival littéraire itinérant Les Petites Fuguesproposant deux semaines de rencontres littéraires dans toute la région. Elaboré dans le contexte de crise sanitaire de la Covid-19, le festival se réinvente cette année autour d’une programmation resserrée du 16 au 28 novembre 2020...

Besançon : le festival du BBRBU, prévu début septembre 2020, est reporté

L'association des Bars Boîtes et Restos de Besac Unis (BBRBU) prévoyait la création d'un festival en plein centre-ville de Besançon les 4, 5 et 6 septembre prochains pour permettre à l’ensemble des établissements adhérents de "générer d’urgence la trésorerie". Malheureusement, La Rêv'olution du BBRBU est reportée ultérieurement suite à une décision prise en préfecture le 21 juillet.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".

Une philosophe et un metteur en scène francs-comtois publient un biface consacré au marquis de Jouffroy d’Abbans…

Julien Lopez, metteur en scène pour la compagnie La Gouaille et Véronique Febvre-Charlot, historienne pour la compagnie Passeurs d'histoires, ont concilié leur passion et métier respectifs pour éditer un livre biface (historique d'un côté, pièce de théâtre de l'autre) consacré à l'histoire tumultueuse du marquis de Jouffroy d'Abbans. Pour la première fois, une pièce de théâtre sur le marquis est publiée… Sortie prévue en septembre 2020. Rencontre.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     9.97
    partiellement nuageux
    le 05/08 à 3h00
    Vent
    1.74 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    95 %

    Sondage