Bilan électrique 2016 de la région Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 04/05/2017 - 17:43
Mis à jour le 05/05/2017 - 09:08

En 2016, la région Bourgogne Franche-Comté a connu une augmentation de la consommation et de sa production d’électricité, principalement grâce au développement des énergies renouvelables. Malgré cette hausse, sa production électrique est insuffisante pour couvrir ses besoins et la région reste largement importatrice. Pour garantir la solidarité électrique entre les territoires et accompagner la transition énergétique, RTE modernise et adapte le réseau afin d’accueillir les énergies renouvelables. RTE y consacrera 64,5 M€ en 2017.

PUBLICITÉ

Depuis début 2016, RTE construit un poste 225 000 / 63 000 volts à Saône (Doubs). Ce nouvel équipement permet de doter le Grand Besançon d’une seconde source d’alimentation électrique, en complément du poste existant à Palente. Pour raccorder ce nouveau poste de transformation, RTE construit trois tronçons de ligne aérienne à 225 000 volts d’une longueur totale de 4,4 kilomètres et 5 tronçons de lignes souterraines à 63 000 volts d’une longueur de 11 km. Les communes concernées par le projet sont : Gennes, Saône et La Chevillotte.

La création de ces nouvelles lignes électriques permettra de démonter, avant l’hiver 2018, 13 km de lignes, dont une partie traverse aujourd’hui les communes de Saône et Gennes. Tous les acteurs du territoire (les élus, services de l’État, associations, riverains, représentants socio-économiques…) ont pu s’exprimer sur le projet durant les 4 années de concertation menée par l’équipe RTE.

Investissements  de 64M€ 

En 2016, RTE a investi 64 M€ en Bourgogne Franche-Comté et prévoit d’investir 64,5 M€ en 2017. Les investissements de RTE sont guidés par sa mission de service public destinée à garantir l’alimentation et la solidarité électrique entre les territoires, poursuivre la transformation numérique du système électrique pour intégrer plus d’énergies renouvelables, optimiser l’utilisation du réseau et améliorer son exploitation.

Trois enjeux découlent de ce projet :

  • Rendre le réseau plus flexible, c’est-à-dire plus facilement adaptable aux changements dans un secteur en pleine mutation
  • Permettre au réseau existant d’intégrer toujours plus d’électricité issue de sources de production renouvelables
  • Utiliser les lignes actuelles à l’optimum de leur potentiel pour faire passer plus d’électricité sur les infrastructures existantes

La consommation électrique en BFC

La consommation d’électricité en Bourgogne Franche-Comté atteint 20 376 GWh en 2016. Elle augmente de 2,3 % par rapport à 2015 en raison de températures plus basses. Corrigée des effets climatiques, la consommation finale est stable (+0,6 %), à l’instar de la consommation française. Si la consommation des particuliers et professionnels a progressé de 5,5 %, celle de la grande industrie affiche une baisse de 2,7 % tandis que celle des PME-PMI se stabilise avec une légère augmentation de 0,7 %. 

La consommation finale d’électricité en Bourgogne Franche-Comté atteint 20 376 GWh en 2016. Elle augmente de 2,3 % en raison de températures plus basses qu’en 2015. Corrigée des effets climatiques, la consommation finale est stable.

Pour les entreprises, la consommation finale des professionnels et particuliers représente 45,8 % du total de la région, avec 9 334 GWh en 2016, soit une augmentation de 5,5 % par rapport à 2015.  La consommation finale des PME/PMI augmente de 0,7 % pour atteindre 7 783 GWh. Quant à la grande industrie, sa consommation finale atteint 3 259 GWh, soit une baisse de 2,7 %.

Un pic de consommation a été enregistré le 20 janvier 2016, avec une puissance de 3 943 MW est en diminution de 2,9 % par rapport à 2015. La consommation électrique dépend fortement de la température, notamment pendant les mois d’hiver en raison du parc important de convecteurs électriques. 

La production régionale ne couvre que 12,6 % des besoins de Bourgogne Franche-Comté

En moyenne annuelle, la production d’électricité en Bourgogne Franche-Comté ne couvre que 12,6 % de la consommation régionale. Le déficit de production de la région est compensé par la production des régions limitrophes Grand Est et Centre Val-de-Loire qui sont globalement excédentaires.

 La production régionale ne couvre que 12,6 % des besoins de Bourgogne Franche-Comté

En moyenne annuelle, la production d’électricité en Bourgogne Franche-Comté ne couvre que 12,6 % de la consommation régionale. Le déficit de production de la région est compensé par la production des régions limitrophes Grand Est et Centre Val-de-Loire qui sont globalement excédentaires.

La production d’électricité en Bourgogne Franche-Comté est majoritairement (79 %) constituée d’énergies renouvelables. En 2016, elle s’établit à 2 768 GWh, en hausse de 13,7 % par rapport à 2015. Elle demeure toutefois insuffisante et couvre seulement 12,6 % de la consommation de la région. Ce déficit est compensé par la production excédentaire des régions limitrophes Grand-Est et Centre Val-deLoire. Cette solidarité électrique est rendue possible grâce au réseau de transport d’électricité qui permet de mutualiser les capacités de production et les besoins de consommation afin de garantir la sécurité d’alimentation électrique entre les territoires.

En 2016, la pluviométrie a favorisé la production hydraulique, en hausse de 27 % par rapport à 2015. Elle représente 34 % du mix électrique. Le parc éolien poursuit son développement, en progression de 23 %. Sa production représente 28 % du mix énergétique, +12 % par rapport à 2015. Avec 33 % des capacités installées, l’hydraulique constitue la part la plus importante du parc Bourgogne Franche-Comté. Le parc éolien poursuit son développement, en hausse de 23 % par rapport à 2015. Il représente 30 % des capacités de production d’électricité de la région.

Au total, les installations de production d’électricité de source renouvelable représentent 79 % du parc régional, soit 1 219 MW.

Avec 88 MW raccordés en 2016, soit une hausse de 23 % en un an, le parc éolien connaît une rapide progression en Bourgogne Franche-Comté. Le parc solaire augmente de 9 MW, soit une augmentation de 4,6 % sur l’année 2016. Le parc EnR progresse de 99 MW, soit près de 9 % en un an, un rythme plus élevé qu’au niveau national. Les productions EnR ont représenté en 2016 76 % de la production totale de la région, un niveau légèrement supérieur à l’année précédente.

Les filières renouvelables couvrent 9,4 % de la consommation d’électricité en Bourgogne Franche-Comté. Au niveau national, ce taux est de 19,6 %.

 Autres projet et investissement de RTE

  •  Dans la région Bourgogne Franche-Comté, les investissements de RTE ont atteint 64 millions d’euros en 2016 dont : 48,5 M€ pour adapter le réseau afin de garantir l’alimentation et la solidarité entre territoires ; 11,5 M€ pour accueillir le nouveau mix énergétique ; 3 M€ pour équiper les postes électriques en technologie numérique ; 1 M€ pour garantir la sûreté du système.
  • En 2017, RTE prévoit d’investir 64,5 M€ pour notamment sécuriser l’alimentation électrique du Grand Besançon, ou encore moderniser le réseau électrique pour répondre aux enjeux de développement des territoires tels que Mâcon et Sens.
  • L’entreprise modernisera le réseau électrique de Macôn au premier semestre 2018.
  • RTE s’engage a mettre en place en place un plan d’accompagnement de projet (PAP) sous l’égide de la préfecture. Ce projet consistera à s’associer avec la plateforme de financement participatif Ulule pour soutenir des projets locaux qui contribuent au développement économique, social et culturel des communes traversées par ses nouveaux ouvrages. 

Qu’est-ce que RTE ?

RTE, Réseau de Transport d’Électricité, est une entreprise de service qui compte 8.500 salariés. Sa mission est d’assurer à tous ses clients l’accès à une alimentation électrique économique, sûre et propre. RTE connecte ses clients par une infrastructure adaptée et leur fournit tous les outils et services qui leur permettent d’en tirer parti pour répondre à leurs besoins, dans un souci d’efficacité économique, de respect de l’environnement et de sécurité d’approvisionnement en énergie.  RTE exploite, maintient et développe le réseau à haute et très haute tension. Il est le garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique. RTE achemine l’électricité entre les fournisseurs d’électricité (français et européens) et les consommateurs, qu’ils soient distributeurs d’électricité ou industriels directement raccordés au réseau de transport. 105 000 km de lignes comprises entre 63 000 et 400 000 volts et 50 lignes transfrontalières connectent le réseau français à 33 pays européens. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.62
ciel dégagé
le 19/09 à 3h00
Vent
2.97 m/s
Pression
1023.74 hPa
Humidité
77 %

Sondage