Bourgogne: l'une des plus petites récoltes en 20 ans

Publié le 17/11/2019 - 16:45
Mis à jour le 17/11/2019 - 16:28

Avec une récolte 2019 estimée à 1,2 million d'hectolitres, l'une des plus petites en 20 ans, l'interprofession des vins de Bourgogne a présenté dimanche, avant la célèbre vente des Hospices de Beaune, un millésime marqué par des volumes en berne mais aussi sa "fraîcheur"et sa "gourmandise".

bourgogne vin vendange
© mcb Pxb CC0
PUBLICITÉ

"2019, c'est une année singulière et extrêmement contrastée", marquée notamment par "des volumes très en dessous d'une année moyenne" (soit 1,4 million d'hectolitres, ndlr), a indiqué François Labet, le président du Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB), lors d'une conférence de presse.

Plus faible que 2006 mais la qualité est là

Ces chiffres sont "plus faibles que 2016", année pourtant marquée par une récolte historiquement basse et "seule 2003 est plus en retrait depuis l'an 2000", a-t-il ajouté. "C'est une baisse de 34% par rapport à l'année dernière", touchant en particulier le Mâconnais et les crémants.

Mais la qualité des vins "enthousiasme les professionnels au delà de leurs attentes", a poursuivi M. Labet. "Les vins de Bourgogne affichent une fraîcheur qui ravira les amateurs, accompagnée d'une gourmandise qui les séduira".

Une tendance qui n'a pas épargné le domaine des Hospices de Beaune, qui met en avant des vins "superbes" mais ne proposent à la vente dimanche que 589 pièces (fûts de 228 litres), bien en deçà du record de 828 pièces mises en vente en 2018.

L'année 2019, marquée par une météo qui n'a laissé aucun répit aux viticulteurs, arrive après deux années qui avaient permis de reconstituer les stocks.

Le millésime 2018, surtout, "exceptionnel" tant en qualité qu'en quantité, représente "un phénomène rare, comme un vigneron en voit seulement une fois ou deux dans sa vie", selon un communiqué du BIVB.

L'interprofession a fait valoir, dimanche, les bons chiffres de vente des vins de Bourgogne, notamment à l'export: en hausse de 6,9% en volume sur les huit premiers mois de l'année (56 millions de bouteilles) et 9,3% en valeur (650 millions d'euros).

Cette hausse est due notamment aux Etats-Unis, premier marché export de la Bourgogne, "en attendant la chute" due aux droits de douane de 25% imposées depuis fin octobre outre Atlantique, s'inquiète le BIVB, qui déplore une conséquence d'un confit commercial entre Airbus et Boeing.

Mais "ce n'est pas parce que nous connaissons quelques difficultés de cet ordre là qu'il faut se désintéresser des Etats-Unis, l'Amérique est irremplaçable pour la Bourgogne", a commenté Louis-Fabrice Latour, président délégué du Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Une convention pour définir les moyens des Chambres de commerce et d’industrie en Bourgogne Franche-Comté

Bernard Schmeltz, préfet de Bourgogne-Franche-Comté, préfet de Côte-d'Or, et Rémy Laurent, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bourgogne Franche-Comté, ont signé lundi 2 décembre 2019 une convention définissant les moyens alloués et les objectifs fixés aux CCI de Bourgogne Franche-Comté pour les trois prochaines années. Le tout, dans un contexte de baisse très importante de la ressource des CCI.

Municipale Besançon : les propositions de Karim Bouhassoun pour le développement économique

Karim Bouhassoun, du mouvement "Bisontines – Bisontins" a profité mardi 3 décembre 2019 de sa visite au sein de la manufacture horlogère Vuillemin de Franois afin de présenter son programme économique et industriel pour "l’attractivité économique et le développement des filières" du territoire du Grand Besançon Métropole.

Temporis, ‘‘LA’’ solution locale et indépendante en termes d’emploi

Publi-info • Vous cherchez un job ? Vous cherchez à recruter une comptable, un responsable de production et même un intérimaire pour un remplacement ? En Franche-Comté, Temporis (Intérim et recrutement) sait apporter une solution adaptée à vos besoins parce que les 11 collaborateurs de cette entreprise savent aller au-delà du traditionnel CV.

Toccata : un Bisontin lance la première start-up de formation sur mobile pour les salariés de l’aide à domicile et aidants familiaux

Thomas Balandret, un Bisontin jeune diplômé d'une grande céole de commerce parisienne, a fondé la première start-up de formation sur mobile pour les salariés de l'aide à domicile et aidants familiaux. Elle s'appelle Toccata. Au salon des Services à la personne qui s'est déroulé à Paris en novembre 2019, le créateur d'entreprise a remporté un franc succès avec ses solutions innovantes…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.74
couvert
le 08/12 à 9h00
Vent
5.11 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
81 %

Sondage