Bruno Ubbiali : "Nos jeunes en formation et nos travailleurs handicapés sont capables de générosité solidaire et citoyenne"

Publié le 07/03/2013 - 22:20
Mis à jour le 09/03/2013 - 08:40

A l’occasion de la collaboration de l’Adapei de Besançon et du Rotary Besançon Castan pour l’organisation d’un repas de gala au profit de l’autisme vendredi 8 mars au Kursaal à Besançon*, qui présente la particularité de voir des travailleurs en situation de handicap participer, en cuisine comme en salle, au repas (voir notre article ICI), Bruno Ubbiali, directeur général adjoint de l’Adapei de Besançon, répond aux questions de maCommune.info.

bruno_ubbiali.jpg
Bruno Ubbiali, directeur général adjoint de l'Adapei de Besançon

handicap

PUBLICITÉ

maCommune : En quoi l'Adapei est-elle liée aux métiers de la restauration à Besançon ?

Bruno Ubbiali : "Depuis 15 ans, l’Adapei de Besançon a développé un secteur agro-alimentaire qui emploie 150 travailleurs handicapés. L’activité la plus connue est celle des trois cafetérias "Uzel " sur Besançon, ouvertes au grand public. Ensuite, il y a l'Unité de Production Culinaire qui livre chaque jour 7.000 repas dans la région notamment aux écoles, entreprises, crèches et établissements médico-sociaux. ??Il y a aussi l'activité d'élevage sur le site du château d'Uzel à Pelousey (70.000 volailles/an) et la boulangerie  (20.000 petits pains/jour). Enfin depuis quelques mois, une légumerie commercialise des légumes frais épluchés pour les professionnels de l'agro-alimentaire et de la restauration.??"

Pourquoi avez-vous décidé de vous associer à l'organisation de cette soirée de gala ?

"En fait, c’est Jean-François Maire, chef étoilé de l’Ex-valentin, et membre du Rotary Castan, qui suite à une  visite dans nos installations culinaires, a proposé de faire un repas festif avec des travailleurs handicapés et des jeunes en formation afin de mettre en valeur leurs compétences professionnelles.

Dès que nous avons fait cette proposition aux jeunes et aux travailleurs handicapés, ils ont répondu très rapidement et favorablement avec un enthousiasme impressionnant."

En pratique, quelle est l'implication de l'Adapei à la réalisation de ce repas et à son service, et plus généralement à cette soirée caritative ?

"Très concrètement, ce sont 35 travailleurs handicapés intellectuels, 11 jeunes en formation et 30 professionnels qui se mobilisent bénévolement toute la semaine pour la préparation des repas et  le service en salle vendredi soir. ??Les jeunes en formation de l'IME du Parc et les travailleurs handicapés de l'ESAT Uzel démontrent par cet engagement exemplaire qu'au delà de leurs réelles capacités professionnelles, ils sont aussi capables de générosité solidaire et citoyenne."

Pourquoi avoir choisi, avec le Rotary Castan, de mettre en avant l'autisme lors de cette soirée ?

"En fait, nous avons un partenariat avec une jeune association de parents d'enfants autistes, "Nos enfants d'ailleurs". Elle cherche à développer la  méthode ABA-BV, dédiée au traitement des troubles autistiques. Aussi, dans le prolongement de l'année de l'autisme, afin de sensibiliser l'opinion publique et fédérer les initiatives, nous avons associé ces parents à l'organisation de la soirée. Ceux-ci se sont fortement investis dans les préparatifs. Ils ont demandé à "leur parrain", le chanteur Guillaume Aldebert de venir faire un récital au cours de la soirée. ?Les bénéfices de la soirée seront reversés à "Nos enfants d'ailleurs" afin de financer des formations à des parents d'enfants autistes."

* toutes les places sont déjà vendues pour cette soirée.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités revient pour une nouvelle édition samedi 10 juin 2017 à l'Espace du marais à Saône. Huit concerts gratuits sont prévus avec les artistes et groupes : Ashtray, Lily Riposte,Alfred Massaï, Black Bottle, Hi Levelz, Gunwood, Opsa Dehëli, Sorg. Raphaël Lazzeroni, responsable et programmateur du festival Saônorités, dévoile les coulisses du festival. Interview.

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Le Franc-Comtois Frédéric Parrenin, glaciologue et paléoclimatologue rattaché à l’Université de Grenoble, animera deux conférences sur les dérèglements climatiques à Audincourt le 25 septembre et à Ornans, le 26 septembre 2015. Ses recherches ont fait l'objet d'un article dans le New-York Times. Il répond aux questions de macommune.info.

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Filoo Justyn est tombé dans la magie lorsqu'il avait… 34 ans ! Il nous parle de son parcours, de son intégration au cercle magique comtois, de sa spécialité le "Close Up"  et du 49e congrès français de l'illusion et championnat de France de Magie à Besançon du 1er au 4 octobre 2015…

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Franck Bonneau s'est lancé dans un nouveau projet de land art. Après les merveilles de Vauban et un globe terrestre, il réalise, depuis le mois de mars, une oeuvre géante reprenant un motif de l'album "Equinoxe" de Jean-Michel Jarre à l'aérodrome de Thise. L'inauguration est prévue le 20 juin. L'artiste répond aux questions de Macommune.info.

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Du 12 au 15 mai 2015, l'entreprise franc-comtoise Platex participe au salon de décoration et de design Maison & Objets Americas à Miami (Etats-Unis). Occasion de découvrir cette entreprise des Fourgs dans le Haut-Dous qui cherche à se développer à l'international. Nous nous sommes entretenus avec Virginie Revelly, directrice commerciale de Platex. 

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Pour sa dernière tournée avec son spectacle "à l'état sauvage", Franck Dubosc a répondu à nos questions. L'humoriste qui se dit "plus corrosif, mais toujours gentil" sera à Micropolis ce jeudi 19 mars 2015. Il reste quelques places ne vente. Profitez-en car il l'a promis. Il va se lâcher à Besançon ! 

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Du 26 au 28 février, des films marquants, rarement (ou jamais) programmés à Besançon, seront présentés au petit Kursaal, au FJT des Oiseaux et au cinéma Victor Hugo, autour du "bien-vivre ensemble" et de la lutte contre les discriminations homosexuelles. Le collectif XYZ et l'association La Malle des Indes en sont à l'origine et nous en disent plus.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.1
légère pluie
le 15/12 à 6h00
Vent
6.4 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
79 %

Sondage