Alerte Témoin

Budget 2016 : la France tiendra ses engagements budgétaires européens, assure Valls

Publié le 29/09/2015 - 16:01
Mis à jour le 29/09/2015 - 16:01

Manuel Valls a réitéré mardi 29 septembre 2015, à la veille de la présentation du projet de budget 2016, la promesse de Paris de réduire son déficit sous la barre des 3% en 2017, s'engageant à prendre "les mesures nécessaires".

dsc_7727.jpg
Manuel Valls (Juillet 2015 Rodia Besançon) © damien poirier

Lors de son entretien avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, reçu à déjeuner à Matignon, le Premier ministre a "confirmé que la France tiendrait ses engagements budgétaires et prendrait les mesures nécessaires pour revenir sous la barre des 3% en 2017 comme le conseil et la Commission nous l'ont demandé", a-t-il expliqué.

"Ce message revêt une importance particulière alors que la France s'apprête à adopter (mercredi) en Conseil des ministres son projet de budget pour 2016", a souligné M. Valls, qui reçoit également dans l'après-midi le commissaire européen Pierre Moscovici.

"Voilà le message : la France est en mouvement, et rien n'interrompra l'élan de réformes qui a été engagé. La France en a besoin pour elle-même, je suis également convaincu que c'est utile pour l'Europe dans son ensemble", a poursuivi le chef du gouvernement. "Nous avons besoin d'une France forte, l'Europe a besoin d'une France forte (...) et la France a également besoin d'une Europe forte", a-t-il plaidé.

Pour tenir ses nouvelles promesses de baisse des impôts pour les ménages (2 milliards d'euros) et de crédits exceptionnels annoncés ces dernières semaines pour les communes, les agriculteurs ou l'accueil des migrants, l'Etat va devoir réaliser en 2016 plusieurs milliards d'euros d'économies.

Les niches sociales, les aides au logement ou encore les chambres d'agriculture font partie des principales pistes de réduction de dépenses. Mais malgré ces économies par milliards, la dépense publique continuera toutefois à augmenter l'an prochain.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Tourisme et restauration : des députés inquiets. Danielle Brulebois s’alarme des annulations « en cascade » dans le Jura

Plusieurs députés ont plaidé mardi soir pour une réouverture rapide des bars et restaurants, et plus généralement pour une relance du tourisme, des secteurs à "sauver" selon eux dans la crise du coronavirus. La députée LREM du Jura Danielle Brulebois s'inquiète des annulations des réservations en raison du classement rouge de son département. Elle  réclame "une carte départementalisée" et non régionale.

Pas de prorogation de l’état d’urgence sanitaire pour les marchés publics et privés : « Les Travaux Publics voient rouge ! » (Vincent Martin)

coup de gueule • Le Président de la FRTP Bourgogne Franche-Comté estime que l'ordonnance du 13 mai 2020, ne prenant pas en compte la prorogation de l’état d’urgence sanitaire dans le calcul des délais entourant les marchés publics et privés, est un nouveau coup dur pour les Travaux publics.

Coronavirus : premier week-end déconfiné en vue

Au terme de la première semaine d'un déconfinement progressif et compliqué, les Français, appelés à réserver leurs vacances d'été pour secourir un secteur sinistré, vont pour la première fois depuis deux mois pouvoir partir en week-end --mais en restant à moins de 100 km de chez eux.

Masques : plus de 60.000 structures peuvent désormais accéder à la plateforme postale

La plateforme « masques-pme.laposte.fr », dans un premier temps réservée aux entreprises de moins 50 salariés, est, depuis le lundi 11 mai, accessible aux associations employant des salariés, aux micro-entrepreneurs, aux professions libérales et agricoles. Dans le département du Doubs, 60 764 structures peuvent dorénavant accéder à la plateforme.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.5
nuageux
le 25/05 à 3h00
Vent
2.34 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
97 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune