Carole Duval : "2h de solidarité pour mettre des étincelles dans les yeux des enfants hospitalisés"

Publié le 21/03/2009 - 17:18
Mis à jour le 21/03/2009 - 17:18

Après le succès de ses 2 représentations les 20 et 21 février dernier, la troupe "Etincelles" revient à Besançon les 20 et 21 mars prochains au Kursaal. Au programme spectacles, chansons, chorégraphies et tout cela au profit de l'association "Semons l'Espoir".

Présentation du programme par Carole Duval, la présidente de la troupe !

1237195388.jpg
1237195388.jpg
PUBLICITÉ
1. Présentez nous la troupe "Etincelles". Date de création, nombre d’artistes, spécialités…
La Troupe Etincelles, c’est le groupe de jeunes que nous avons mis sur pied lorsque nous avons décidé de nous mobiliser pour une cause qui nous tient à cœur, celle des enfants malades. Tout commence en 1999. Martin, un petit garçon de quatre ans et demi, décède des suites d’une leucémie. Pour certains d’entre nous, il était comme un petit frère. Son départ nous a fait ressentir le besoin de « faire quelque chose »… Une idée un peu folle a germé, grandi… C’est ainsi qu’est née la Troupe Etincelles, il y a huit ans déjà.
Depuis, chaque année, nous créons un spectacle de variétés, nous le présentons dans différents lieux en Franche-Comté, et nous reversons tous les bénéfices à l’association Semons l’Espoir, dont l’objectif est d’adoucir le quotidien des enfants hospitalisés.
 
La troupe actuellement, c’est une trentaine de personnes. Sept chanteurs et chanteuses, sept danseuses, huit « petites Etincelles », dix personnes en coulisses ou à la régie technique… A cela il faut ajouter tous les gens (en général les parents des Etincelles…) qui gèrent les entrées, la buvette, la distribution des programmes, etc… Bref, chaque soir de spectacle, c’est plus d’une quarantaine de personnes qui est mobilisée. Artistes, régisseurs, personnes « encadrantes », tous sont bénévoles, tous travaillent ou sont étudiants, mais tous donnent de leur temps pour cette cause qui leur tient à cœur…
 
2. Comment expliquez vous le succès des représentations des 20 et 21 février derniers? Le spectacle sera t-il identique?
C’est vrai que les deux dernières représentations ont « bien marché »… 850 personnes chaque soir au Grand Kursaal de Besançon… Et ce sera le même spectacle que nous proposerons à nouveau le vendredi 20 et le samedi 21 mars au public bisontin.
Le premier point à souligner me semble être le caractère « humanitaire » de la manifestation. En février dernier, et comme à chacun de nos spectacles, tous les bénéfices ont été reversés à l’association « Semons l’Espoir ». Je pense que c’est d’abord ceci qui explique le « succès » des deux dernières représentations. Les soirées Etincelles sont avant tout des soirées de solidarité. La maladie d’un enfant peut malheureusement toucher n’importe qui, n’importe quand… Le public en est conscient. La cause défendue, celle des enfants malades, est une cause porteuse et universelle.
Le second point me semble être le spectacle en lui-même. Un spectacle à mi-chemin entre un concert et une comédie musicale… Un spectacle avec un fil directeur, un message. Tout commence avec une question : « Qu’est-ce que la vie nous donne ? ». De multiples thèmes sont abordés, certains sérieux, d’autres drôles, et sont traités à grands renforts de chansons et de medleys, auxquels les spectateurs sont invités à se joindre… Au programme : de la variété française essentiellement, de Brel à Goldman, en passant par Sardou, Hallyday, Zazie ou encore Lynda Lemay… Deux heures de chansons, de chorégraphies… deux heures de rires de larmes, d’émotion… Le spectacle est vraiment tout public… Chacun peut y « trouver son compte »…
Le dernier point, c’est ce que l’on pourrait nommer « la petite goutte d’eau de chacun ». En huit années d’existence, nous avons toujours reçu un bel accueil de la part du public… et le « bouche à oreille » commence à fonctionner de manière très efficace. Les spectateurs des années précédentes reviennent, d’année en année, et font découvrir la troupe à des amis, de la famille… Voilà pourquoi on peut drainer, sur une année, plus de 6500 personnes !
 
3. Présentez-nous l’association « Semons l’Espoir », à laquelle la Troupe Etincelles est associée depuis plus de huit ans.
            L’association « Semons l’Espoir », c’est avant tout l’histoire de parents qui ont perdu deux de leurs filles, toutes deux atteintes de cancer… Ce sont eux qui ont créé l’association, il y a vingt ans maintenant. Leur objectif : aider les enfants malades et leurs parents à mieux vivre la maladie et l’hospitalisation, adoucir le quotidien des enfants hospitalisés. De nombreuses réalisations ont vu le jour.
Parmi ces réalisations, il y a la « Maison des Parents de Franche-Comté ». Située au cœur de l’hôpital Saint Jacques à Besançon, elle permet aux parents de rester auprès de leur enfant pendant son hospitalisation, de loger au sein même de l’hôpital. Elle leur évite, en plus du stress lié à la maladie, le stress des voyages et aller retours incessants… Un autre gros projet est en cours : la « Maison des Familles », qui sera située à Minjoz et qui permettra d’accueillir non seulement des parents d’enfants hospitalisés, mais aussi des conjoints de personnes malades, etc… Bref, les projets sont nombreux et la route est encore longue…
            Mais Semons l’Espoir, ce n’est pas « que » l’équipement de services ou la réalisation de maisons d’accueil… C’est aussi de formidables projets avec, au cœur même de ces projets, les enfants malades ou les anciens malades… L’exemple le plus explicite me semble être les « Sommets de l’Espoir », mis en route par Emilie, l’une des filles du président de l’association, peu de temps avant son décès : chaque année, depuis près de 15 ans, l’association emmène des anciens malades dans les Alpes… Ados, parents, personnel médical… Une cordée « Parents-Enfant-Médecin » qui s’attaque à un sommet de plus de 4 000 m, et qui y parvient ! Comme une « revanche » sur la maladie… J’ai eu l’occasion, en tant qu’Etincelle, de participer à plusieurs de ces cordées… Ce sont de véritables moments forts, chacun de nous grimpe avec, dans la tête, une « petite étoile », quelqu’un qu’il a vu partir… 
Bref, l’association « Semons l’Espoir », c’est une multitude de projets, avec toujours, au cœur de chaque projet : l’enfant malade… Une association que nous, les Etincelles, soutenons depuis plus de huit ans… Alors venez nombreux au Grand Kursaal les 20 et 21 mars… Deux heures de spectacle, de chansons, de chorégraphies… mais surtout deux heures de solidarité pour pouvoir mettre, ensemble, quelques étincelles dans les yeux des enfants hospitalisés…

« Drôle de vie… !! », spectacle de variétés présenté par la Troupe Etincelles.
Vendredi 20 et samedi 21 mars à 20h30 au Grand Kursaal de Besançon.
Entrée libre, dons recueillis au profit de l’association « Semons l’Espoir »
Réservation possible au 03 81 60 20 58 ou au 03 81 53 45 79
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités revient pour une nouvelle édition samedi 10 juin 2017 à l'Espace du marais à Saône. Huit concerts gratuits sont prévus avec les artistes et groupes : Ashtray, Lily Riposte,Alfred Massaï, Black Bottle, Hi Levelz, Gunwood, Opsa Dehëli, Sorg. Raphaël Lazzeroni, responsable et programmateur du festival Saônorités, dévoile les coulisses du festival. Interview.

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Le Franc-Comtois Frédéric Parrenin, glaciologue et paléoclimatologue rattaché à l’Université de Grenoble, animera deux conférences sur les dérèglements climatiques à Audincourt le 25 septembre et à Ornans, le 26 septembre 2015. Ses recherches ont fait l'objet d'un article dans le New-York Times. Il répond aux questions de macommune.info.

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Filoo Justyn est tombé dans la magie lorsqu'il avait… 34 ans ! Il nous parle de son parcours, de son intégration au cercle magique comtois, de sa spécialité le "Close Up"  et du 49e congrès français de l'illusion et championnat de France de Magie à Besançon du 1er au 4 octobre 2015…

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Franck Bonneau s'est lancé dans un nouveau projet de land art. Après les merveilles de Vauban et un globe terrestre, il réalise, depuis le mois de mars, une oeuvre géante reprenant un motif de l'album "Equinoxe" de Jean-Michel Jarre à l'aérodrome de Thise. L'inauguration est prévue le 20 juin. L'artiste répond aux questions de Macommune.info.

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Du 12 au 15 mai 2015, l'entreprise franc-comtoise Platex participe au salon de décoration et de design Maison & Objets Americas à Miami (Etats-Unis). Occasion de découvrir cette entreprise des Fourgs dans le Haut-Dous qui cherche à se développer à l'international. Nous nous sommes entretenus avec Virginie Revelly, directrice commerciale de Platex. 

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Pour sa dernière tournée avec son spectacle "à l'état sauvage", Franck Dubosc a répondu à nos questions. L'humoriste qui se dit "plus corrosif, mais toujours gentil" sera à Micropolis ce jeudi 19 mars 2015. Il reste quelques places ne vente. Profitez-en car il l'a promis. Il va se lâcher à Besançon ! 

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Du 26 au 28 février, des films marquants, rarement (ou jamais) programmés à Besançon, seront présentés au petit Kursaal, au FJT des Oiseaux et au cinéma Victor Hugo, autour du "bien-vivre ensemble" et de la lutte contre les discriminations homosexuelles. Le collectif XYZ et l'association La Malle des Indes en sont à l'origine et nous en disent plus.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.36
ciel dégagé
le 22/08 à 21h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1024.68 hPa
Humidité
91 %

Sondage