Ce que vous devez savoir sur la nouvelle charte des bars...

Publié le 16/10/2014 - 14:31
Mis à jour le 16/10/2014 - 15:06

La signature de la nouvelle charte nocturne sera signée ce jeudi 16 octobre 2014 à l’Hôtel de Ville à 18h par Stéphane Fratacci, préfet du Doubs et Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon. Que va changer cette charte pour les patrons de bar ? Et pour la clientèle ? Réponses…

 ©
©

Les horaires proposés par le Préfet du Doubs seront les suivants :

Pour les bars qui n'adhèreront pas la charte, la fermeture des établissements est fixé à 1 h toute la semaine, y compris le vendredi et le samedi. Jusqu'aujourd'hui, la fermeture était fixée à 1 h du lundi au jeudi et à 2 h le vendredi et le samedi.

Pour les adhérents à la charte, la fermeture reste fixée à 1 h du lundi au mercredi. En revanche, ils pourront ouvrir leur bar jusqu'à 2h30 le jeudi, vendredi et samedi. La demi-heure devant être "non commerciale".

Ces horaires seront mis en œuvre à titre expérimental pendant quelques mois.

Eau fraîche gratuite, préservatifs gratuits, alcootests à disposition… 

La charte stipule des services supplémentaires qui devront être tenus par les adhérents notamment :

  • De l'eau à disposition des clients gratuitement dans des pichets ou aux toilettes
  • Pour les cafés-concerts, des boules quiès devront être à disposition des clients gratuitement
  • Des préservatifs et des alcootests en libre service dans le bar
  • La possibilité de téléphoner gratuitement (pour appeler un taxi par exemple)

Par ailleurs, les patrons de bars devront organiser une fois par an une association de prévention pour sensibiliser la clientèle aux risques liés à la consommation d'alcool, les maladies sexuellement transmissibles, la drogue, etc.

L’"open bar" (payer une somme pour consommer des boissons à volonté) sera interdit et lors des "Happy Hours", deux boissons sans alcool minimum devront être proposées.

Des doutes quelques jours avant la signature officielle...

Mardi 14 octobre, parmi les bars connus du centre-ville, seuls le Brass'éliandes, L'Utinam et Les Arcades pensaient signer la charte. Pour les bars Red House, Ze muzic all, Madigan's, Le Marulaz et quelques autres, un temps de réflexion supplémentaire était pris.

Information pour les bars

Les premières adhésions se feront sur demande auprès de la mission Tranquillité publique de la Ville sur la base d'un formulaire qui est dans la charte.

Les premières demandes seront étudiées lors de la première cellule technique de suivi qui se tiendra en novembre. Dans la foulée, les représentants des débits de boissons seront élus parmi les adhérents.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Au régal de chouchou, nouveau salon de thé bisontin

Christine Demange habite Pouilley les Vignes et vient d’ouvrir un nouveau salon de thé, Au régal de Chouchou situé au 128 grande rue à Besançon. Issue de la finance, cette mère de famille de quatre enfants a décidé de changer de voie professionnelle durant le confinement et a désormais troqué son tailleur pour un tablier… sans regrets !

Sondage – Éteindre l’éclairage public de certains quartiers de Besançon pour faire des économies, qu’en pensez-vous ?

À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontin pour faire face à l’envolée des prix de l’énergie. La municipalité va progressivement éteindre les lumières entre 23 h et 5 h. Avec cette mesure, elle compte économiser 120.000 €. Selon vous, est-ce une bonne idée ? C'est notre sondage de la semaine.

On a goûté pour vous le calendrier de l’avent de laGrange à Marnay…

Chaque année, laGrange à Marnay propose un calendrier de l’avent version gourmande avec ses produits et des découvertes. Élodie et Alexane, journalistes pour maCommune.info et amatrices de boissons chaudes, ont testé pour vous les thés, tisanes et rooibos de ce calendrier particulier…

Bourgogne Franche-Comté : La retraite progressive ou comment se préparer au départ à la retraite

PUBLI-INFO • Le départ en retraite effraye, c’est un fait. Les futurs retraités redoutent de se retrouver sans activités pour occuper leurs journées. Ainsi, la retraite progressive permet, à partir de 60 ans, de recevoir une part de sa re­traite tout en réduisant son temps de travail. À travers, le témoignage de Pierre-Jean, salarié de 62 ans, décou­vrez ce qu’est concrètement la retraite progressive et les motivations qui l’ont poussé à en faire la demande.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.43
couvert
le 03/12 à 21h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
86 %