Conflit dans les crèches : Jean-Louis Fousseret écrit aux parents

Publié le 30/03/2010 - 17:36
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:47

« Nous nous refusons totalement à envisager aujourd’hui une mesure spécifique qui alourdirait la charge qui pèse sur les Bisontins et qui conduirait à remettre en cause cet accord salarial global », explique le maire aux parents des enfants accueillis dans les crèches. Une fin de non-recevoir pour les salariés soutenus par FO dont l’action peut entrainer la fermeture de certaines structures.

La lettre du maire :
 
« Depuis plusieurs semaines, une partie du personnel municipal des crèches est régulièrement en grève en vue d’obtenir une revalorisation salariale.

Il y a un peu plus de six mois, malgré un contexte économique et social particulièrement difficile, la municipalité a décidé d’augmenter les plus bas salaires parmi ses employés. Cette démarche volontaire a été conduite en concertation avec une intersyndicale composée des trois organisations majoritaires (CFDT, FO, CGT).
 
L’ensemble de ces discussions a été finalisé dans un protocole d’accord signé par toutes les organisations. Dans le cadre des discussions, il avait été clairement précisé qu’au vu des contraintes budgétaires de la Ville, il ne serait pas possible d’aller au delà sans augmenter les impôts locaux des Bisontins ou le tarif des services. Les auxiliaires de puériculture dont le régime indemnitaire est nettement plus favorable que celui alloué aux autres personnels de même niveau n’ont pas bénéficié de cette revalorisation, en accord avec les syndicats. Nous nous refusons totalement à envisager aujourd’hui une mesure spécifique qui alourdirait la charge qui pèse sur les Bisontins et qui conduirait à remettre en cause cet accord salarial global.
 
Lors des différentes rencontres au cours des préavis ou lors des grèves au sein des structures de la Petite Enfance, ces éléments ont été rappelés et expliqués aux personnels des crèches. Malgré tout et je le regrette, la démarche engagée, soutenue par une organisation syndicale signataire de l’accord (Force Ouvrière), nous conduit aujourd’hui à devoir fermer certaines structures. Ces fermetures le sont généralement pour l’ensemble de la journée alors même que les agents ne se déclarent grévistes que pour une à deux heures. En effet, juridiquement, nous ne pouvons ouvrir une structure en l’absence de 50% de personnel qualifié sur l’ensemble des créneaux horaires d’accueil.
 
Les personnels des crèches ont déjà été rencontrés à quatre reprises. Au delà des questions salariales, des négociations ont été engagées avec les personnels sur leurs conditions de travail. A leur demande, des groupes de réflexion afin d’améliorer ces conditions et leur permettre ainsi d’être encore mieux à l’écoute des besoins des enfants et des familles ont été créés et se réunissent.
 
Je suis particulièrement sensible aux désagréments provoqués, mais je ne peux réserver une réponse favorable à certaines catégories de personnels sans remettre en cause l’accord salarial global et ce faisant, les finances de la Ville. En tout état de cause, cela serait foncièrement contraire à ma conception de l’intérêt général et à l’intérêt que je porte aux Bisontins.
 
Il me paraissait indispensable de vous adresser ces quelques lignes pour vous expliquer cette situation et la position de la municipalité ».
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Marche des croquettes à Besançon : un kilomètre parcouru, un repas offert aux animaux des refuges

C’est en soutien aux refuges accueillant les animaux abandonnés que l’association Lianes (Lien avec l’animal et contre l’exclusion sociale), organise une marche solidaire : la Marche aux croquettes. A l’initiative de Solidarité Peuple Animal, ellese déroulera mercredi 3 juillet 2024.

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Problèmes de management : nouvel appel à la grève aux musée des Arts et du Temps à Besançon

Après un premier mouvement de grève le 12 avril dernier, des agents des musées des Arts et du Temps de Besançon se mettront de nouveau en grève vendredi 31 mai 2024. Malgré des signalements à des élues de la maire concernant des problèmes de management de la part de leur directrice, les syndicats déplorent leur inaction.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.32
peu nuageux
le 15/07 à 09h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
72 %