Contre les rodéos motorisés, des sénateurs de Franche-Comté de gauche et de droite proposent une loi

Publié le 27/07/2018 - 11:00
Mis à jour le 27/07/2018 - 11:00

Les faits divers relatant des rodéos motorisés qui provoquent des accidents et des nuisances ne sont pas rares en Franche-Comté et ailleurs. Aujourd'hui, ce phénomène dangereux n'est pas juridiquement défini et ne constituent pas une infraction en soi ce qui rend malaisée l'intervention des forces de l'ordre. Des sénateurs de Franche-Comté ont proposé une loi pour mieux lutter contre ces rodéos jeudi 26 juillet 2018…

PUBLICITÉ

Afin d'appréhender de manière "rapide et efficace" ce phénomène qui constitue une véritable calamité en matière de délinquance routière, le groupe socialiste et républicain du Sénat a voté pour la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre les rodéos motorisés.

Pénalisation, confiscation "obligatoire" des véhicules…

"Par cette proposition de loi, de nouvelles dispositions sont introduites dans le Code de la route et notamment la caractérisation du délit de la pratique d'une telle activité compromettant délibérément la sécurité et la tranquillité des usagers de la route", souligne Martial Bourquin, du Doubs. "Elle permet également de pénaliser ceux qui incitent ou organisent de telles manifestations."

Cette proposition de loi instaure également des peines complémentaires et en particulier la confiscation "obligatoire" du véhicule ayant servi à commettre l'infraction.

"Tous attendaient ce texte !"

Pour Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, "Il s'agit d'adresser une réponse ferme aux personnes délinquantes qui s'accaparent l'espace public et qui portent atteinte à la tranquillité et la sécurité publiques. Les élus locaux, en particulier les maires, sont chaque jour, confrontés à ces comportements dangereux. Tous attendaient ce texte !"

Martial Bourquin rapporte que cette loi a quasiment fait l'unanimité au Sénat qui a demandé à ce que la vidéo puisse être utilisée pour identifier les contrevenants, que des actions soient menées et que les personnels de police et de gendarmerie disposent des moyens nécessaires pour que la loi soit effectivement appliquée.

Infos +

  • Les décrets d'application devraient paraître rapidement.
  • En 2017, 8 700 rodéos ont été constatés par la police nationale, dans des zones urbaines et particulièrement des quartiers prioritaires de la politique de la ville. "Ce phénomène tend à s'étendre en périphérie des centres urbains et dans les campagnes", souligne Cédric Perrin.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Arrêté anti-pesticide à Nans-Sous-Sainte-Anne : un appel au soutien du maire devant le tribunal administratif ce jeudi à Besançon

Le maire de Nans-Sous-Sainte-Anne Emmanuel Cretin, a publié un arrêté anti-pesticide en octobre 2019 voté au conseil municipal à l'unanimité. Le préfet du Doubs a très rapidement saisi le tribunal administratif de Besançon. Le maire de la petite commune est convoqué par le juge des référés le 14 novembre prochain…

Contre les projets de Center Parcs en Bourgogne Franche-Comté, un rassemblement prévu le 15 novembre 2019

Suite à l'abandon de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ainsi que du projet Europa City dans le Val d'Oise jeudi dernier, Europe Ecologie les Verts croient plus que jamais à l'arrêt des projets de Center Parcs en Bourgogne Franche-Comté. Le parti écologiste appelle au rassemblement devant le Conseil régional à Dijon le 15 novembre 2019.

Le député européen et conseiller départemental Christophe Grudler obtient 600 000 euros de l’État pour le Grand Belfort

Depuis 2016 le fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) comprend une garantie de sortie dégressive pour les territoires qui cessent d’être éligibles. Ce dispositif arrive à échéance l’année prochaine et conduira 175 territoires bénéficiaires d’une garantie de sortie en 2019 à ne plus rien percevoir en 2020. "C’est la situation dans laquelle aurait dû se retrouver la Communauté d’Agglomération du Grand Belfort pour l’année à venir" constate Christophe Grudler, député européen et conseiller départemental du Territoire de Belfort.

Municipales 2020 : « Le rassemblement est une condition de la victoire » (S. Guerini, délégué général LREM)

Stanislas Guerini, délégué général de La République en Marche s'est rendu à Besançon ce samedi 9 novembre 2019 à l'occasion de la l'inauguration de la permanence d'Eric Alauzet, député du Doubs et candidat investi par LREM pour les municipales 2020. Suite aux tensions qui se sont créées après la défaite d'Alexandra Cordier (référente départementale LREM et conseillère de Jean-Louis Fousseret) à l'investiture du parti, nous avons souhaité éclaircir la situation avec le délégué général…

Le Comté bientôt protégé en Chine

Alors que la rivalité commerciale entre Pékin et Washington se durcit, Emmanuel Macron appelle les Européens à parler et agir ensemble pour mieux peser face aux Chinois sur les dossiers économiques. Le président a conclu un accord sur la reconnaissance mutuelle et la protection des indications géographiques protégées (IGP) dont fait partie notre bon fromage, le Comté. Cet accord doit entrer en vigueur avant la fin 2020.

Transports : « enfin un débat politique de fond dans cette campagne ! » (E. Alauzet)

Lors d'une conférence de presse organisée le 19 octobre dernier, Eric Alauzet (député du Doubs et candidat investi par LREM aux municipales 2020) annonçait s'opposait à la gratuité en général et notamment des transports. Certaines variations de prix étaient toutefois proposées. Ce 6 novembre 2019, il souhaite distinguer ses propositions de celles de la France Insoumise…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.32
peu nuageux
le 17/11 à 0h00
Vent
1.55 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
89 %

Sondage