L'homme retrouvé enterré à Thoraise est bien celui de Medhi Tiza

Publié le 25/04/2023 - 17:48
Mis à jour le 27/04/2023 - 15:38

Suite à la découverte du corps d’un homme samedi 22 avril dans un champ à Thoraise, la vice-procureure de Besançon, Christine De Curraize, a tenu une conférence de presse ce mardi 25 avril pour donner des éclaircissements sur cette affaire.

Le corps a été découvert vers 10h40 dans un champ à Thoraise samedi dernier par des personnes qui ont vu une main qui sortait de la terre, avait expliqué Alexandra Chaumet, vice-procureure de la République de Besançon à l’AFP. Une enquête a été ouverte pour découverte de cadavre, confiée à la brigade de recherche et section de recherche de Besançon, et une autopsie a été pratiquée lundi 24 avril. Lors de la découverte, aucun élément ne permettait d'identifier le corps.

La vice-procureur De Curraize a indiqué ce mardi que le corps montrait un important traumatisme crano-facial et des fractures du crâne, ce qui révèle l’intensité des violences. La cause de la mort est encore indéterminée en raison de l’état de putréfaction du défunt. Les enquêteurs sont à ce jour dans l’incapacité de donner une date de décès. ”Aucune lésion balistique n’a été retrouvée sur le corps, ce qui signifie qu’on peut exclure l’utilisation d’une arme à feu”, précise la vice-procureure. Des analyses complémentaires sont en cours pour préciser ces conclusions. La main du défunt qui sortait de terre a pu être extraite par des animaux.

Les enquêteurs ont malgré tout identifier le défunt : il s’agit de Medhi Tiza, 21 ans, très défavorablement connu des services de police depuis qu’il est mineur notamment pour des trafics de stupéfiants. Il aurait été séquestré avec Salim Touel, retrouvé brûlé à Thise le 9 mars.

Cette affaire sera attachée au dossier initial dans lequel plusieurs personnes sont actuellement mises en examen. Le juge d’instruction saisi initialement pour l’assassinat et sa séquestration de Salim Touel et de la séquestration de Medhi Tiza, a été élargie pour du chef d’enlèvement et séquestration suivie de mort en bande d’organisée, concernant plus particulièrement Monsieur Tiza.

Les recherches se poursuivent.

Trois corps, deux instructions

Dans un dossier distinct, un homme a été interpellé à Marseille le 24 mars dernier pour l'assassinat d'Abdel Kader Mesref, tué le 25 février 2023. Il s'agit du suspect principal mis en cause par le conducteur du véhicule où la victime a été tuée. Dans le monde du trafic de stupéfiants, le tueur présumé est surnommé Tiks.

D'après les investigations de la gendarmerie, il serait lié à l’assassinat de Salim Touel. En revanche, son implication dans la découverte du corps à Thoraise n’est pas établie. ”Il est encore trop tôt pour le dire”, a précisé la vice-procureure.

Le juge d’instruction va devoir déterminer l’implication de chaque personne déjà mises en examen sur ces faits précisément.

  • Propos recueillis par Eva Bourgin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.74
légère pluie
le 22/05 à 9h00
Vent
3.72 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
96 %