Coupes budgétaires de l'Etat et des collectivités : l'UDAF du Doubs tire la sonnette d'alarme

Publié le 25/11/2015 - 10:44
Mis à jour le 15/04/2019 - 13:55

Le milieu associatif subit les conse?quences des coupes budge?taires de l’Etat mais aussi des collectivite?s locales. Ces dernie?res, qui vont elles-me?mes recevoir 11 milliards d'euros de moins de l’Etat au cours des prochaines anne?es, vont limiter leurs de?penses. Or, le financement public repre?sente aujourd’hui pre?s de la moitie? du financement total du secteur associatif. L'Union départementale des associations familiales (UDAF) du Doubs tirent la sonnette d'alarme.

wpid-20140414-association.jpg
©http://www.creer-une-association.fr/association-caritative-2
PUBLICITÉ

Les associations vivent au cœur de la crise et supportent toutes les mutations de la socie?te? : accroissement de la demande d’aide sociale, baisse des subventions, hausse de la commande publique, monte?e des fusions et regroupements, ou encore mutation des ressources humaines avec un be?ne?volat plus ponctuel et une professionnalisation renforce?e. Entre 2005 et 2011, les subventions publiques ont diminue? de 17 % tandis que les commandes publiques ont augmente? a? un rythme effre?ne? : 73% sur la me?me pe?riode.

Le Doubs n’est plus épargné

Les repre?sentants familiaux sie?geant au titre de l’Union De?partementale des Associations Familiales (UDAF) a? la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) du Doubs ont fait part des projets de cette dernie?re qui envisage une baisse ge?ne?rale des subventions.

« L’UDAF de?nonce fortement cette diminution et l’incohe?rence des crite?res nationaux d’appel d’offre qui sont, pour la plupart, inadapte?s aux besoins du terrain et cre?ent une concurrence inopportune entre les acteurs associatifs » indique le président de l’UDAF 25, Gérard Carré.

Selon lui, « L’anne?e 2016 s’annonce encore moins supportable que les anne?es pre?ce?dentes ». Apre?s la CAF, certaines communes et collectivite?s pre?voient a? leur tour des subventions a? la baisse. « L’effet domino se profile, menac?ant fortement l’existence me?me des associations inde?pendantes, mais aussi le maillage territorial associatif si pre?cieux ».

« La centaine d’associations qui compose l’UDAF propose chaque jour des services spe?cifiques, de proximite?, au cou?t le plus bas pour toutes les familles. Pour pallier la diminution des aides financie?res, certaines associations organisent plus d’activite?s dont le but premier est de re?colter des fonds au de?triment potentiel de leurs missions premie?res de soutien aux familles » explique Gérard Carré. « Les premie?res personnes qui supporteront cette baisse de subvention seront encore et toujours les familles qui verront les cou?ts des services augmenter, voire des services disparai?tre. »

Appel au soutien des collectivite?s

Bien que d’autres solutions existent (me?ce?nat, dons, financements participatifs, etc.), l’UDAF souligne « la ne?cessite? de pre?server des aides de l’Etat qui de?le?gue toujours plus aux associations et appelle les dirigeants a? prendre davantage conscience du potentiel cre?atif des associations et a? favoriser une communication ascendante pluto?t que de recevoir des objectifs impose?s par le gouvernement. » 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

publi-info • Fin août approche. C’est le moment où jamais de vous demander si vous êtes prêts pour la rentrée, qu’il s’agisse d’aménager la chambre du dernier qui rentre au CP ou d’aider la plus grande qui prend un appartement. Alors, pour être certain de ne rien oublier, IKEA Dijon vous ouvre exceptionnellement ses portes le 15 août 2019, de 10 à 19 heures.

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Après l’année noire de 2018, les agriculteurs de Franche-Comté subissent une nouvelle fois les aléas météo. L’année 2019 a été marquée par le froid de mai et la canicule de juin. Un nouveau coup de massue pour les exploitants, qui pourraient ne pas résister à une troisième année consécutive dans ces conditions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.02
ciel dégagé
le 22/08 à 15h00
Vent
2.05 m/s
Pression
1022.73 hPa
Humidité
38 %

Sondage