Alerte Témoin

Coupes budgétaires de l'Etat et des collectivités : l'UDAF du Doubs tire la sonnette d'alarme

Publié le 25/11/2015 - 10:44
Mis à jour le 15/04/2019 - 13:55

Le milieu associatif subit les conse?quences des coupes budge?taires de l’Etat mais aussi des collectivite?s locales. Ces dernie?res, qui vont elles-me?mes recevoir 11 milliards d'euros de moins de l’Etat au cours des prochaines anne?es, vont limiter leurs de?penses. Or, le financement public repre?sente aujourd’hui pre?s de la moitie? du financement total du secteur associatif. L'Union départementale des associations familiales (UDAF) du Doubs tirent la sonnette d'alarme.

wpid-20140414-association.jpg
©http://www.creer-une-association.fr/association-caritative-2

Les associations vivent au cœur de la crise et supportent toutes les mutations de la socie?te? : accroissement de la demande d’aide sociale, baisse des subventions, hausse de la commande publique, monte?e des fusions et regroupements, ou encore mutation des ressources humaines avec un be?ne?volat plus ponctuel et une professionnalisation renforce?e. Entre 2005 et 2011, les subventions publiques ont diminue? de 17 % tandis que les commandes publiques ont augmente? a? un rythme effre?ne? : 73% sur la me?me pe?riode.

Le Doubs n'est plus épargné

Les repre?sentants familiaux sie?geant au titre de l’Union De?partementale des Associations Familiales (UDAF) a? la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) du Doubs ont fait part des projets de cette dernie?re qui envisage une baisse ge?ne?rale des subventions.

"L’UDAF de?nonce fortement cette diminution et l’incohe?rence des crite?res nationaux d’appel d’offre qui sont, pour la plupart, inadapte?s aux besoins du terrain et cre?ent une concurrence inopportune entre les acteurs associatifs" indique le président de l'UDAF 25, Gérard Carré.

Selon lui, "L’anne?e 2016 s’annonce encore moins supportable que les anne?es pre?ce?dentes". Apre?s la CAF, certaines communes et collectivite?s pre?voient a? leur tour des subventions a? la baisse. "L’effet domino se profile, menac?ant fortement l’existence me?me des associations inde?pendantes, mais aussi le maillage territorial associatif si pre?cieux".

"La centaine d’associations qui compose l’UDAF propose chaque jour des services spe?cifiques, de proximite?, au cou?t le plus bas pour toutes les familles. Pour pallier la diminution des aides financie?res, certaines associations organisent plus d’activite?s dont le but premier est de re?colter des fonds au de?triment potentiel de leurs missions premie?res de soutien aux familles" explique Gérard Carré. "Les premie?res personnes qui supporteront cette baisse de subvention seront encore et toujours les familles qui verront les cou?ts des services augmenter, voire des services disparai?tre."

Appel au soutien des collectivite?s

Bien que d’autres solutions existent (me?ce?nat, dons, financements participatifs, etc.), l’UDAF souligne "la ne?cessite? de pre?server des aides de l’Etat qui de?le?gue toujours plus aux associations et appelle les dirigeants a? prendre davantage conscience du potentiel cre?atif des associations et a? favoriser une communication ascendante pluto?t que de recevoir des objectifs impose?s par le gouvernement." 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Tourisme et restauration : des députés inquiets. Danielle Brulebois s’alarme des annulations « en cascade » dans le Jura

Plusieurs députés ont plaidé mardi soir pour une réouverture rapide des bars et restaurants, et plus généralement pour une relance du tourisme, des secteurs à "sauver" selon eux dans la crise du coronavirus. La députée LREM du Jura Danielle Brulebois s'inquiète des annulations des réservations en raison du classement rouge de son département. Elle  réclame "une carte départementalisée" et non régionale.

Pas de prorogation de l’état d’urgence sanitaire pour les marchés publics et privés : « Les Travaux Publics voient rouge ! » (Vincent Martin)

coup de gueule • Le Président de la FRTP Bourgogne Franche-Comté estime que l'ordonnance du 13 mai 2020, ne prenant pas en compte la prorogation de l’état d’urgence sanitaire dans le calcul des délais entourant les marchés publics et privés, est un nouveau coup dur pour les Travaux publics.

Coronavirus : premier week-end déconfiné en vue

Au terme de la première semaine d'un déconfinement progressif et compliqué, les Français, appelés à réserver leurs vacances d'été pour secourir un secteur sinistré, vont pour la première fois depuis deux mois pouvoir partir en week-end --mais en restant à moins de 100 km de chez eux.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.05
ciel dégagé
le 26/05 à 6h00
Vent
4.67 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
87 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune