Covid-19 : quelles sont les perspectives 2021 pour les entreprises de Bourgogne-Franche-Comté ?

Publié le 20/02/2021 - 17:34
Mis à jour le 18/02/2021 - 17:40

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture régionale ce mois de février 2021. Elle indique les perspectives des entreprises pour le reste de l'année...

 © D Poirier
© D Poirier

L’économie française a connu en 2020 sa plus forte récession depuis la Seconde Guerre mondiale, avec une chute du PIB de 8,3% sur l’ensemble de l’année, constate la Banque de France.

L’inflation a ralenti, avec une croissance annuelle de l’indice des prix à la consommation harmonisé passant de 1,2% en 2019 à 0,5% en 2020.

Les perspectives 2021 par secteur :

Le sce?nario central, fonde? sur l’hypothe?se que l’e?pide?mie ne s’aggraverait pas davantage et que le de?ploiement ge?ne?ralise? de vaccins ne serait pleinement effectif que vers fin 2021, suppose une croissance du PIB de 5% en 2021, 5% en 2022 et 2% en 2023. Des sce?narios alternatifs pre?sentent une croissance du PIB plus e?leve?e (+7% en 2021) ou au contraire plus faible (-1% en 2021) selon les hypothe?ses retenues pour les conditions sanitaires.

Industrie

Une reprise de la croissance des chiffres d’affaires est attendue dans l’ensemble (+4,6%). Cependant, une baisse serait prévue dans l’agroalimentaire (-4,8%). Les exportations progresseraient globalement (+3,6%), sauf dans la fabrication de matériels de transport (-12,5%).

Une amélioration globale de la rentabilité est espérée en 2021. Près de la moitié des chefs d’entreprise ayant répondu anticipent une augmentation de leur rentabilité (48%). En fonction des secteurs, cette proportion varie de 22% à 78% des répondants.

Les effectifs devraient très peu varier (-0,1%) dans l’ensemble ; seule la fabrication de matériels de transport enregistrerait une baisse (-1,5%) sous l’effet d’un moindre recours (-11,4%) à l’intérim.

Les volumes d’investissements progresseraient en 2021 (+29,1%), et plus particulièrement dans l’agroalimentaire (+79,9%) et la fabrication de matériels de transport (+41,9%).

Les investissements immobiliers diminueraient (-8,8%), mais les investissements en équipements augmenteraient nettement (+38,5%).

Construction

Le secteur de la construction prévoit une hausse de la production totale (+4,1%). Elle devrait être plus soutenue dans le gros œuvre (+7,5%) que dans le second œuvre (+3,4%) et les travaux publics (+2,4%).

Les entrepreneurs s’attendent globalement à une amélioration de la rentabilité en 2021 ; 37% estiment qu’elle augmentera et 20% pensent qu’elle diminuera. Les effectifs progresseraient globalement en 2021 de 1%.

Les entrepreneurs prévoient dans l’ensemble une faible progression des investissements (+1,7%). Tandis qu’ils devraient croître de 15,7% dans le gros œuvre et de 6,6% dans les travaux publics, ils seraient en baisse de 10,9% dans le second œuvre.

Les prévisions favorables d’évolution des carnets de commandes sont plus nombreuses (29%) que celles qui prévoient une baisse (25%).

Transports-logistique

Les chiffres d’affaires seraient en progression de 4,8%. Les exportations augmenteraient de 5,5%. Une dégradation globale de la rentabilité est anticipée. 45% des répondants envisagent une baisse et 21% une augmentation de leur rentabilité.

Les effectifs seraient en hausse (+1,5%). Le recours à l’intérim augmenterait de 8,2%. Les chefs d’entreprise envisagent une hausse des investissements de 1,8% .

Ingénierie

Les chiffres d’affaires seraient en progression de 6,9%. Les exportations croîtraient de 33,5%.

44% des entrepreneurs anticipent une baisse de leur rentabilité en 2021, tandis que 40% d’entre d’eux envisagent une amélioration. Les effectifs seraient en hausse (+5,4%). Le recours à l’intérim serait en retrait (-5,6%). Les chefs d’entreprise prévoient une hausse des investissements (+1,9%).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Montagne du Haut-Doubs : une stratégie pour affronter le changement climatique

Depuis 2015, le Syndicat Mixte du Mont d’Or est confronté à la problématique d’adaptation à la transition climatique. Lanceur d’alerte suite à la publication d’une étude météorologique démontrant un scénario peu propice à la poursuite du ski alpin dès 2035-40, le SMMO a décidé de faire front et de penser aujourd’hui la montagne de demain…

Lip 1950 – 1975 : une collection de 220 montres aux enchères

La vente, orchestrée par la commissaire-priseur Astrid Guillon se déroulera le samedi 27 novembre 2021 à 14h  à la maison de ventes sise au 3n rue de la liberté. Cette vente aux enchères de plus de 220 montres Lip dont une trentaine de chronographes, datant pour la majorité des années 1950 à 1975, sera également retransmise en direct sur Drouot Live.

Des skateurs bisontins lancent une production de skates made in Franche-Comté !

Sept skateurs fondateurs et membres de l'association déjà bien connue à Besançon Fragile se sont associés pour lancer leur propre production artisanale de planches de skate l'été dernier. Aujourd'hui, 118 skates ont été fabriqués par leur soin dans le petit garage de la maison des parents de l'un des leurs à Dannemarie-sur-Crête. Rencontre avec Jonathan, dit Jésus et Romain, dit La Fusée…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.67
couvert
le 20/10 à 12h00
Vent
7.98 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
16 %

Sondage