Crise et enjeux environnementaux : le Grand Besançon et la FRTP Bourgogne-Franche-Comté main dans la main

Publié le 27/07/2021 - 12:02
Mis à jour le 27/07/2021 - 09:14

Une rencontre s’est déroulée mardi 20 juillet entre représentants de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté et de Grand Besançon Métropole. Objectif : faire le point sur la situation des entreprises des travaux publics et leurs inquiétudes alors que la crise économique affaiblit lourdement les entreprises dans ce domaine.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

La grande majorité des crédits des différents plans de relance ont concerné d’autres domaines que les Travaux Publics, ce que déplore la profession. Le Grand Besançon, qui fait partie des acteurs majeurs dans l’investissement local consacre à lui seul sur cette année 2021 100 millions d’euros à l’investissement global, chiffre qui atteint les 200 millions en comptant les investissements des 68 communes qui le composent.

Les échanges ont permis de préciser les intentions d’investissements à venir sur le territoire de Grand Besançon Métropole et d’assurer que les niveaux d’engagements futurs seraient "toujours très volontaristes".

En outre, les participants ont émis le souhait de se rencontrer très régulièrement "pour mettre en concordance autant que possible les souhaits politiques d’adaptation des infrastructures et aménagements aux changements climatiques avec les possibilités techniques que peuvent offrir les entreprises".

"Travailler ensemble au service d’un développement harmonieux et dynamique du territoire"

"Ecorse TP (ex Cluster Eco-chantiers), véritable outil de la profession des Travaux Publics en matière de développement durable et d’innovations, pourra mettre en synergie les différents acteurs locaux pour l’aménagement et le développement de nos territoires durables", souligne Grand Besançon Métropole.

Anne Vignot, présidente du Grand Besançon, Vincent Martin, président de la FRTP Bourgogne-Franche-Comté, accompagnés de leurs vice-présidents Gabriel Baulieu, Yves Guyen et Christophe Lime côté GBM, et Frédéric Bonnefoy côté FRTP, ont affirmé leur volonté de "travailler ensemble au service d’un développement harmonieux et dynamique du territoire".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Hausse des tarifs des autoroutes : risque d’un report massif du trafic des autoroutes vers les routes nationales

L’augmentation moyenne du tarif des péages d’autoroute à hauteur de 4,75 % entrera en vigueur à compter de ce mercredi 1er février 2023. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, c’est "une hausse inadmissible qui s’ajoute au prix délirant des carburants et transforme la mobilité en luxe."

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.54
couvert
le 04/02 à 12h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1036 hPa
Humidité
94 %