Crise sanitaire : les départements, collectivités les plus touchées

Publié le 15/12/2020 - 14:15
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:39

Derrière l’Etat, premier touché, les départements ont été les collectivités territoriales les plus affectées cette année par les conséquences financières de la crise sanitaire, mais ils ne devraient pas connaître « une dégradation majeure », indique un rapport de la Cour des comptes publié mardi 15 décembre 2020.

"Les administrations publiques locales ont abordé la crise sanitaire dans des conditions plus favorables que d'autres administrations et notamment l'Etat", a affirmé le président de la Cour des comptes, Pierre Moscovici, lors de la présentation de ce rapport sur l'impact de la crise sanitaire sur les finances des collectivités locales. "C'est l'Etat qui a subi le plus directement les conséquences financières de la crise", a-t-il ajouté.

"Les départements devraient être fortement affectés par la crise"

En 2020, "sur les 195 milliards d'euros de hausse du déficit par rapport à 2019, près de 95 milliards sont portés par l'Etat, 95 par la sécurité sociale, un peu plus de 5 milliards par les administrations locales," a-t-il détaillé. Mais il a ensuite prévenu que "les départements devraient être fortement affectés par la crise". "Leurs dépenses sociales ont augmenté rapidement (et) leurs recettes se sont contractées", a-t-il souligné, évoquant "une dégradation significative de l'épargne des départements en 2020 qui pourrait se poursuivre en 2021 et donc entraver leurs possibilités de contribution au plan de relance".

Malgré cette dégradation de la situation financière, M. Moscovici ne tire pas pour autant la sonnette d'alarme, car la plupart des départements sont entrés dans la crise dans une bonne situation financière, grâce "aux résultats excédentaires des années précédentes".

"Un impact qui devrait avoir un impact limité ou surmontable" pour les communes

Selon le rapport de la Cour des comptes, les communes, bien que frappées plus modérément par la crise provoquée par l'épidémie de coronavirus, ont aussi subi des baisses de recettes, par exemple dans les secteurs des transports, du tourisme ou des casinos. "Un impact certain, modéré, divers, compensé par l'Etat, mais qui devrait avoir un impact limité ou surmontable", a expliqué M. Moscovici, notamment grâce à la situation financière "favorable" dans laquelle les municipalités sont entrées dans la crise.

Il a toutefois reconnu que "la crise sanitaire va peser naturellement sur leur marge de manoeuvre alors même qu'elles débutent un nouveau cycle d'investissement depuis les élections municipales de cette année". Les régions, en revanche, sont "la catégorie la moins touchée par la crise et elles sont donc appelées à jouer un rôle prépondérant dans la relance de leur économie", a-t-il commenté, estimant à "moins de 5%" les baisses de recettes cette année.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.07
nuageux
le 25/05 à 3h00
Vent
1.26 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
98 %