Décès d’Ousmane Sow : pour le maire de Besançon "c’est la mort d’un grand homme"

Publié le 01/12/2016 - 18:32
Mis à jour le 02/12/2016 - 15:02

Ousmane Sow, artiste contemporain, natif du Sénégal est décédé tôt ce jeudi 1 décembre 2016 à l’âge de 81 ans à Dakar. Ce sculpteur avait laissé des traces de son talent à Besançon, la statue Victor Hugo et le monument aux morts, ont été faite de ses mains. Pour le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret : « c’est la mort d’un grand homme« .  

 ©
©

"C’est un grand homme qui est parti ; la mort d’un géant", ce sont les mots du maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret qui a plusieurs fois eu l’occasion de rencontrer Ousmane Sow. Ce sculpteur avait marqué les bisontins en 2002, c’est cette année-là que sa statue monumentale de Victor Hugo avait été installée sur l’esplanade des Droits de l’homme à Besançon, avec une montre au poignet (ndlr : l’horlogerie est l’un des symboles de Besançon ). "Et pourtant, précise l’élu local, Ousmane Sow ne savait pas que sa sculpture terminerait à Besançon".

"En tout cas je suis ému d’avoir perdu un ami", explique Jean-Louis Fousseret. Il s’était d‘ailleurs rendu chez lui à Dakar et avez visité son atelier : "Nous avions partagé un plat traditionnel sénégalais, du poisson et du riz". 

Une autre sculpture fit son apparition à Besançon, celle de l’Homme et l’enfant commandé par la ville à l’artiste pour le monument aux morts du parc des Glacis près de la gare Viotte. Les sculptures d’Ousmane Sow, réalisées avec ses "grandes mains" étaient confectionnées avec un mélange de terres et de pailles. "Sa dernière exposition en Europe s’est tenu à Besançon, rappelle le maire de la ville, nous avions eu la chance d’accueillir l’homme, Ousmane Sow et ses sculptures monumentales".

"C’était un homme plein d’humanité, elle se lisait d’ailleurs dans les yeux de l’Homme de la sculpture des Glacis ", constate Jean-Louis Fousseret. "Nous perdons un ami qui m’était cher", conclue l’élu.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Le No Logo festival peaufine les derniers préparatifs

Le No Logo Festival revient les 9, 10 et 11 août 2024 aux Forges de Fraisans. Pour cette nouvelle édition placée sous le signe des shows exclusifs et des cartes blanches avec plus de 50% d’artistes qui ne sont jamais venus au festival, les organisateurs ont dévoilé une surprise en clôture de la Dub Factory : L’Entourloop en Soundsystem Exclusive Show. 

Cinéma en plein air à la Citadelle de Besançon chaque jeudi soir du 18 juillet au 29 août

PUBLI-INFO • Cet été, le bel écrin de nature qu’est le Parc Saint-Étienne ne vous offrira pas seulement la vue sur la ville de Besançon. En effet, sa toile estivale s’y installera de nouveau en 2024. Petits et grands, à cette occasion, pourront retrouver chaque semaine des films populaires et intemporels.

Derniers jour pour voter pour que la Saline royale devienne "Le Monument préféré des Français 2024"

Opposée à La Grande Forge de Buffon (Côte d’Or) lors du premier tour, la Saline Royale d’Arc-et-Senans a finalement été sélectionnée comme représentant de Bourgogne-Franche-Comté pour le deuxième tour de l’émission de Stéphane Bern, le Monument préféré des Français. 

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Un bus cabriolet pour découvrir Besançon autrement

Les Vedettes de Besançon passent cette fois à la terre ferme. Déjà connues pour leurs croisières sur le Doubs, elles proposent désormais de visiter la cité comtoise en montant à bord d'un bus cabriolet lors d’un circuit de 45 minutes. Premier départ prévu, le samedi 13 juillet 2024. 

“Encore une chanson d’amour” : Chloé M, la slameuse doloise, sort un nouveau clip

Chloé M, jeune doloise, découvre une nouvelle passion à l’âge de 15 ans : le slam. À 26 ans aujourd’hui, elle peut se targuer d’avoir réalisé les premières parties de Grand Corps Malade, Amel Bent ou encore Benjamin Biolay, des inspirations pour la jeune femme qui rêve de partager ses morceaux avec le grand public. Pleine d’ambition et de projets, découvrons cette franc-comtoise qui manie les mots avec élégance et poésie dans son premier clip, Encore une chanson d'amour sorti en juin 2024.

Le directeur du Fica de Vesoul, président jury du festival du film asiatique au Viêtnam

De retour de Danang où il avait "l’impression d’être à Vesoul" après avoir croisé de nombreux réalisateurs passés par le Festival International des Cinémas d’Asie (FICA) de Vesoul ces dernières années, le codirecteur et cofondateur du FICA Jean-Marc Thérouanne a présidé le Jury Netpac du deuxième festival du film asiatique du 2 au 6 juillet 2024 au Vietnam.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.11
couvert
le 21/07 à 06h00
Vent
0.83 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
95 %