Décès de Christophe de Margerie : Laurence Parisot "bouleversée", Pierre Moscovici salue son "humanité"

Publié le 21/10/2014 - 10:23
Mis à jour le 22/10/2014 - 08:58

Les réactions se multiplient ce mardi  21 octobre 2014 après l'annonce du décès dans un accident d'avion en Russie, du PDG de Total, Christophe de Margerie.

 ©
©

Pierre Moscovici, commissaire européen désigné à l'Economie :

 "C'était un vrai patriote, qui jouait toujours le jeu pour les pouvoirs publics. (...) Il avait une faconde, une humanité, une chaleur qui n'étaient pas feintes et qui faisaient qu'avec lui on éprouvait spontanément un sentiment d'amitié, de familiarité au bon sens du terme" (sur BFM TV).

Laurence Parisot, ancienne présidente du Medef :

 "Je suis absolument bouleversée. C'était quelqu'un que j'aimais beaucoup. (...) C'était un patron reconnu mondialement par les plus grands investisseurs et les plus grands chefs d'Etat de la planète" (sur RTL). 

Pierre Gattaz, président du Medef:

"C'est une immense perte pour notre pays. Cet homme était visionnaire (...) C'était également une personnalité charmante, un homme plein d'attention, d'humour et de finesse" (communiqué). 

Michel Sapin, ministre des Finances:

C'était "un personnage chaleureux, un personnage amical, qui mettait de la joie partout. (...) C'était vraiment un grand chef d'entreprise mais en même temps c'était un grand personnage, je dirais presque une grande gueule" (sur Europe 1).

Emmanuel Macron, ministre de l'Economie :

"Je (le) connaissais bien, c'est un ami que je perds. C'est surtout un grand patron que la France perd, un grand capitaine d'industrie. (...) C'était aussi un citoyen engagé et un interlocuteur de confiance pour les pouvoirs publics" (sur France 2).

Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez :

C'était quelqu'un qui avait à la fois le tutoiement facile, la bise facile, l'humour! Mais c'était un humour chaleureux. Quand il avait des choses à dire, il ne mâchait pas ses mots. C'était quelqu'un de décalé par rapport à l'establishment" (sur RTL).

Ben van Beurden, PDG de Shell :

"Christophe était un personnage hors du commun, un dirigeant respecté dans le secteur énergétique et un ami. Mes pensées vont à sa femme et sa famille, ainsi qu'à ses milliers decollaborateurs de Total" (courriel à l'AFP). 

(Source : AFP) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bourgogne Franche-Comté : plus de 580 millions d’euros d’aides régionales votés en commission permanente

Réunis en commission permanente, vendredi 28 janvier à Besançon, les élus régionaux ont voté 580,4 millions d’euros d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

Anne Vignot choisit les banques vertes : « une discrimination » pour le Mouvement Franche-Comté

Le 20 janvier dernier, la maire de Besançon Anne Vignot a annoncé que la Ville de Besançon allait emprunter auprès des banques engagées dans la réduction de leur empreinte climatique pour financer ses projets en faveur de la transition écologique. Pour Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté, parle "boycott" des autres banques et de "discrimination" dans un communiqué du 26 janvier.

Aménagement paysager du Cercle immense : la Saline royale lance une campagne de financement participatif

A l'occasion des 40 ans de son inscription au patrimoine mondial de l'Unesco, la Saline royale d'Arc-et-Senans lance dès le 1er février 2022 sa première campagne de financement participatif pour le nouvel aménagement paysager de son Cercle immense qui sera inauguré le 4 juin prochain.

Bourgogne-Franche-Comté : le chômage au plus bas depuis 10 ans

Au lendemain de la publication des derniers chiffres du chômage en France, le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté Fabien Sudry, se réjouit de noter que les données du quatrième trimestre 2021 des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi "confirment une forte baisse du chômage depuis un an et portent le niveau des demandeurs d’emploi au plus bas depuis 10 ans sur la région Bourgogne-Franche-Comté."

Le chômage a baissé de 6 % en Bourgogne-Franche-Comté au 4e trimestre 2021

Au quatrième trimestre 2021, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A,  et donc tenus de rechercher un emploi et sans activité, a diminué de 6 %, soit 6.830 chômeurs en moins. En France la baisse est de 6,2%.  Sur une année, la baisse s'établit à -13,2% au niveau régional. En France, la baisse est de 12,6 %. Le nombre de chômeurs atteint fin 2021 son plus bas niveau depuis le troisième trimestre 2012.

Fermeture du pont de la République aux voitures : réaction de l’UCB…

Le 7 janvier dernier, la maire de Besançon annonçait la fermeture programmée du pont de la République à partir du printemps prochain. Surprise de ne pas avoir été informée au préalable, l'Union des commerçants de Besançon, présidée par Serge Couësmes, nous en parle…
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.31
couvert
le 29/01 à 0h00
Vent
1.09 m/s
Pression
1038 hPa
Humidité
97 %

Sondage