Décès de trois militaires du 19e RG de Besançon en Guyane

Publié le 18/07/2019 - 09:42
Mis à jour le 18/07/2019 - 10:34

Ce mercredi 17 juillet 2019, trois militaires français appartenant au 19eRG de Besançon sont décédés accidentellement dans le cadre de la mission « Harpie » de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane, selon l’Etat-Major des Armées.

"Profonde tristesse à l'annonce du décès accidentel du SCH Roellinger, CC1 Guyot, CCH Vandeville engagés dans l'opération Harpie "©Chef d'état-major de l'armée de Terre ©

Les soldats décédés étaient déployés au sein du 9ème Régiment d’Infanterie de Marine (RIMa) stationné à Cayenne (Guyane). Le sergent-chef Edgar Roellinger, le caporal-chef de 1èreclasse Cédric Guyot et le caporal-chef Mickaël Vandeville y servaient en mission de courte durée et appartenaient au 19ème Régiment du génie de Besançon.

Victimes d’émanations toxiques

Ils étaient engagés depuis le 11 juillet sur une opération « Wilau » qui consiste à détruire par explosif les sites d’orpaillage qui exploitent les quartzs aurifères via des puits et des galeries. Ils opéraient à 150 km au sud de Saint Laurent du Maroni à Saint Jean d’Abounami.

Vers 16h00, alors qu’ils plaçaient les charges au fond d’une galerie, ils ont été victimes d'émanations toxiques, d'après les premières constatations.

Les Forces armées en Guyane ont immédiatement fait converger les secours sur le lieu de l’accident avec un hélicoptère Puma venant de Matoury ainsi qu’un hélicoptère de la Sécurité civile de Cayenne.

Cinq autres militaires intoxiqués

Cinq autres militaires ont été intoxiqués lors de cette opération et ont été évacués vers le centre hospitalier de Cayenne. L'un d'entre eux est dans un état grave.

Ce jeudi matin, le 19eRG était en réunion de crise.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Reprise des rodéos urbains à l’approche de l’été… 

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a adressé ce mercredi 16 juin 2021 une note au directeur général de la police, Frédéric Veaux, pour demander "cinquante" opérations de contrôles et de "saisir systématiquement les deux roues" dans les quartiers les plus touchés par le fléau des rodéos urbains. Dans un communiqué, Ludovic Fagaut, chef de file de l’opposition au conseil municipal de Besançon dénonçait une nouvelle fois ces comportements.

Belfort : prison avec sursis requise contre un policier accusé d’avoir tracé une croix gammée sur un toit

Le procureur de Belfort a requis mercredi 16 juin 2021 huit mois d'emprisonnement avec sursis à l'encontre d'un policier, poursuivi pour avoir représenté une large croix gammée avec des tuiles blanches sur le toit du garage de son père à Evette-Salbert, dans le Territoire de Belfort.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.72
légère pluie
le 24/06 à 3h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
99 %

Sondage