Déconfinement des cafés et restaurants : les autorités rappellent les mesures sanitaires

Publié le 30/05/2021 - 11:48
Mis à jour le 30/05/2021 - 11:48

Alors que les beaux jours reviennent et que la première phase du déconfinement  est en place depuis le 19 mai, le préfet de la Côte-d’Or et le maire de Dijon insiste au respect des régles : « La réouverture pérenne des terrasses nécessite un respect strict des mesures sanitaires par les exploitants et leurs clients…  » estiment-ils dans une déclaration commune.

 © Jobbe PXB CC0
© Jobbe PXB CC0

Les cafés, hôtels et restaurants font l’objet d’un calendrier de réouverture articulé autour de trois séquences (19 mai, 9 juin, puis 30 juin) qui a débuté la semaine dernière avec la réouverture partielle des terrasses et se poursuivra jusqu’à la reprise totale de l’activité dans ces établissements.

Fabien Sudry, préfet de la Côte d’Or et de la région Bourgogne-Franche-Comté, François Rebsamen, le maire de Dijon ont décidé aux côtés de Denis Favie,  président de ShopInDijon et de Patrick Jacquier, président de l’UMIH Côte-d’Or d’appeler au respect des mesures sanitaires dans les bars, cafés et restaurants.

Depuis le mercredi 19 mai, la police nationale s'est rendue auprès de 75 professionnels du département de la Côte d'Or dans une démarche pédagogique pour leur rappeler les règles applicables et ainsi "garantir la réouverture pérenne des terrasses et, prochainement, des espaces intérieurs des bars et restaurants".

"La lutte contre l'épidémie est une épreuve collective que nous menons depuis de nombreux mois et qu'il nous faut poursuivre pour retrouver notre vie d'avant en pleine sécurité". Préfecture de Côte d'Or.

Face à certaines dérives, les autorités rappellent avec force les règles suivantes :

  • la jauge de clients autorisés en terrasse est fixée à 50%, les exploitants doivent donc s'assurer de n'installer qu'une table sur deux pour éviter toute affluence contraire aux règles sanitaires ;
  • pour les petites terrasses de moins de 10 tables, la jauge est fixée à 50% mais peut être portée à 100% à condition d'installer des séparateurs entre les tables (ex : parois en plexiglas, bacs à fleurs, etc.) ;
  • le nombre de clients est limité à 6 par table, obligatoirement assis ;
  • la capacité maximale d'accueil doit être affichée à l'entrée de la terrasse et visible
  • depuis la voie publique ;
  • du gel hydroalcoolique doit être mis à disposition des clients à l'entrée de la terrasse
  • comme à l'entrée de l'établissement (notamment pour les clients qui souhaitent aller
  • aux toilettes, ou régler l'addition lorsque ce n'est pas possible en extérieur) ;
  • les terrasses fermées sont interdites (terrasses de type "veranda", avec des parois latérales, de face et un toit, à la fois closes et couvertes), la circulation de l'air étant indispensable pour prévenir toute contamination entre clients.

Port du masque  obligatoire pour tous les clients,

Dès l'âge de 11 ans (et recommandé à partir de 6 ans) :

  • pendant la commande, avant le service du premier plat ou verre et lors du paiement ;
  • pendant les déplacements à l'intérieur de l'établissement.
  • La police nationale et la police municipale vont poursuivre poursuivront leurs opérations de sensibilisation des responsables.

Risque de sanctions

Si, malgré ces initiatives nombreuses, des comportements inappropriés devaient se reproduire, les contrevenants s'exposeraient à des sanctions

  • une amende de 135 € (clients) ou 500 € (exploitants),

Mais également à des mesures administratives renforcées, après mise en demeure :

  • suspension de l'autorisation d'extension de terrasse, voire suspension temporaire de l'autorisation annuelle d'occupation du domaine public par la Ville de Dijon ;
  • fermeture administrative prononcée par arrêté préfectoral, cette fermeture pouvant entraîner la suspension du fonds de solidarité.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bientôt des panneaux photovoltaïques au stade Léo Lagrange de Besançon ?

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.97
légère pluie
le 20/06 à 9h00
Vent
2.54 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
91 %