Alerte Témoin

Des protections avifaune sur le réseau électrique pour préserver les cygnes…

Publié le 16/09/2018 - 10:02
Mis à jour le 16/09/2018 - 10:02

Afin de protéger les cygnes tuberculés, Enedis en partenariat avec la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) Franche-Comté a procédé le 7 septembre 2018 à une intervention sur le réseau électrique 20 000 volts de Senargent (en Haute-Saône). Une équipe de quatre techniciens a installé des protections avifaune sur la ligne électrique afin de la rendre plus visibles des oiseaux.  

cygne
© Pixel 2013 via Pixabay

L’installation de 40 protections avifaune sur la ligne électrique permettra d’éviter tout risque de percussion ou d’électrocution pour les cygnes. "Ces oiseaux, qui ont du mal à identifier la ligne électrique, et qui font preuve de peu d’agilité en vol ne parviennent pas à éviter le contact avec la ligne électrique lorsqu’ils la découvrent tardivement", est-il indiqué.

Des balises de protection

Pour cela, une équipe de quatre techniciens Enedis spécialisée dans les travaux sous tension a installé ces balises de protection sur la ligne tout en assurant la continuité de fourniture d’électricité. Ces protections avifaune ont déjà fait leur preuve en Haute-Saône sur la commune d’Autrey-le-Vay en 2013. Par ailleurs, la mise en place de cet équipement pourra bénéficier à un large éventail d’espèces autres que le cygne dans l’optique d’agir de manière globale pour la préservation de la biodiversité

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le télétravail pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. Anchiy / IStock.com

Pensions agricoles : vers une revalorisation en 2022, les conjointes « oubliées », déplore la FNSEA

Un volet de la réforme des retraites revient par la fenêtre: l'Assemblée nationale a validé jeudi une proposition communiste afin de revaloriser les retraites des agriculteurs de 75 à 85% du Smic, mais seulement en 2022, au grand dam des oppositions. La FNSEA a déploré jeudi l'"oubli" des conjointes. Le  texte doit s'appliquer aux retraités futurs, et également actuels, ce que ne prévoyait pas le projet de l'exécutif.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     20.92
    partiellement nuageux
    le 08/07 à 9h00
    Vent
    1.48 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    33 %

    Sondage