Dette publique : la Cour des comptes ne préconise pas "l'austérité" mais un effort de "redressement"

Publié le 30/06/2020 - 11:42
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:42

La Cour des comptes ne préconise « en aucun cas l’austérité » pour apurer dans l’avenir la dette générée par la crise du Covid-19, a affirmé mardi 30 juin 2020 son nouveau premier président Pierre Moscovici, tout en appelant le gouvernement à redresser les finances publiques.

"La Cour préconise le sérieux (...), la prévisibilité, en aucun cas l'austérité", a déclaré Pierre Moscovici, lors d'une conférence de presse pour présenter le rapport annuel de l'instance sur la situation et les perspectives des finances publiques. "Lorsqu'il y a un choc majeur, la puissance publique joue, et c'est logique, son rôle d'assureur de l'économie et la dette augmente. Mais ce qui est important, c'est de parvenir ensuite à baisser celle-ci", a-t-il insisté.

"Nous sommes dans une démarche bienveillante, à l'écoute des fractures sociales du pays, ce qui n'est pas contradictoire avec le sérieux d'un redressement", a-t-il encore indiqué. Dans son rapport publié mardi la Cour s'inquiète particulièrement de la "soutenabilité" de la dette publique qui devrait gonfler à près de 121% du produit intérieur brut (PIB) cette année, avec une contraction du PIB de -11%, selon les prévisions du gouvernement.

"Le chemin qui doit être poursuivi, c'est de contrôler de manière crédible la dynamique de la dette". "Il faut qu'il y ait une trajectoire durable, équilibrée du redressement de nos finances publiques, avec une programmation des finances publiques dont nous souhaitons qu'elle soit mise en place rapidement", a défendu M. Moscovici.

La Cour attend notamment que le gouvernement ne tarde pas à définir cette trajectoire, par exemple dans le cadre de la future loi de programmation des finances publiques qu'elle attend "au plus tard" au printemps prochain. "Il ne nous appartient pas de dire à quel rythme" ce redressement devrait se faire, "mais je pense qu'il n'y a pas besoin d'attendre", a estimé le premier président.

Il a aussi refusé de commenter la volonté du gouvernement de séparer la dette issue du Covid-19, de la dette préexistant à la crise, comme l'a annoncé lundi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. "Nous n'avons pas expertisé" cette proposition, a simplement répondu M. Moscovici.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Installation du premier Comité régional pour l’emploi : quel sera son rôle ?

Le jeudi 16 mai 2024, au Conseil régional, Franck Robine, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et préfet de la Côte-d'Or et Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ont installé le premier Comité régional pour l'emploi, une instance opérationnelle de la loi pour le plein emploi de décembre 2023.

Pizza à la part, un nouveau concept proposé place du 8 Septembre à Besançon

Vendredi 17 mai 2024 à partir de 11h30, Slice Pizza situé place du 8 Septembre à Besançon accueillera ses premiers clients. C’est une première : la vente de pizza à la part ! Un concept porté par deux jeunes entrepreneurs, Luc et Louis, qui ont souhaité s’installer dans la capitale franc-comtoise, après le succès qu’à rencontré leur première boutique à Dijon.

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

Élections européennes : les candidats invités à débattre sur les questions agricoles dans une ferme du Jura

Dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu le 9 juin 2024, les Jeunes agriculteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté et la FRSEA invitent les candidats à débattre de leur programme autour des questions agricoles au sein d’une exploitation située à Saint-Baraing. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.26
pluie modérée
le 18/05 à 18h00
Vent
1.27 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
65 %