Deux personnes en situation irrégulière interpellées pour trafic de stupéfiant à Besançon

Publié le 15/03/2023 - 14:05
Mis à jour le 15/03/2023 - 14:05

Les policiers ont interpellé deux personnes dans l’après-midi du lundi 13 mars pour un trafic de stupéfiants place de l’Europe à Besançon. Trouvés en possession de drogue, ils ont été placés en garde à vue. 

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Peu avant 18h, des policiers en surveillance sur un point de deal du secteur de Planoise ont remarqué une transaction suspecte entre deux individus. Remarquant la présence des agents, les deux hommes ont pris la fuite à pied avant d’être rattrapés un peu plus loin par les policiers. 

Lors de l’interpellation, l’un d'eux aurait tenté de se débarrasser d’un sachet contenant 188g de résine de cannabis, de 15g d’herbe de cannabis et de 12g de cocaïne. Le second aurait essayé de récupéré l’argent du sac, d’un montant de 140€.   

L'un des deux reconnaît les faits

Ils ont été ramenés au poste de police pour y être placés en garde à vue. L’un des deux mis en cause a reconnu les faits et déclaré revendre des produits stupéfiants contre rémunération pour un individu qu’il ne connaissait pas. Le deuxième n'a reconnu qu'être un simple consommateur qui a profité de l’occasion pour s’emparer de l’argent dont il avait besoin pour vivre. 

Après vérifications, les policiers ont découvert que les deux hommes âgés de 22 ans se trouvaient en situation irrégulière puisque visés par une obligation de quitter le territoire français et une assignation à résidence. 

Leur garde à vue a été prolongée.  

1 Commentaire

le retour dans leurs pays d'origine ne fait aucun doute..............
Publié le 15 mars 2023 à 19h54 par robert macarena • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22.82
couvert
le 13/04 à 15h00
Vent
2 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
54 %