Dijon donne le coup d'envoi de la construction de sa Cité de la gastronomie et du vin

Publié le 06/02/2016 - 10:01
Mis à jour le 06/02/2016 - 10:01

La ville de Dijon et le groupe Eiffage ont signé ce mardi 2 février 2016 le protocole de vente du terrain destiné à accueillir la future Cité internationale de la gastronomie et du vin, dont l'ouverture est prévue fin 2018.

cite_de_la_gastronomie_.jpg
© dr

L’info de la semaine en Bourgogne…

PUBLICITÉ

Sa construction est prévue sur un site de 6,5 hectares en centre ville, où se trouvait l'ancien hôpital général de Dijon, qui a fermé ses portes en avril 2015. La Cité de la gastronomie et du vin, dont l'exploitation sera confiée à la société Vega (filiale de Fimalac Tech Infos), comprendra une partie muséale de 5.000 m2, un centre de conférences et de séminaires ainsi qu'un centre de formation dédié aux métiers de la cuisine et de l'oenologie.

L'objectif est d'atteindre "200.000 entrées payantes par an", selon le directeur d'Eiffage Aménagement, Nicolas Gravit. "L'idée est d'en faire un lieu de vie et de plaisir", a ajouté M. Gravit. Le projet prévoit aussi plus de 4.500 m2 de commerces, un cinéma de treize salles, un hôtel de 83 chambres et un écoquartier de 540 logements, dont 30% à loyer modéré. L'ancienne chapelle accueillera un espace dédié aux "Climats" de Bourgogne, classé en juillet 2015 au Patrimoine mondial de l'Unesco.

 Au total, le projet, qui représente un investissement de "250 millions d'euros" selon Eiffage, représente 70.000 m2 de bâti. Selon le maire PS de Dijon, François Rebsamen, il s'agit "d'un projet d'aménagement urbain majeur", se targuant d'avoir le projet "le plus important" au sein du réseau des Cités de la gastronomie. Les promoteurs du projet tablent sur des retombées économiques "considérables" et la création de "plus de 2.000 emplois".

  • Le réseau des Cités de la gastronomie lancé au printemps 2013, compte trois autres projets à Rungis, Lyon et Tours. Le choix d'un réseau a été privilégié afin de montrer "la très grande diversité française" dans la gastronomie, avait expliqué à l'époque l'ex-ministre de la Culture Aurélie Filipetti. 
  • La création de la Cité de la gastronomie est la mesure phare découlant de l'inscription par l'Unesco du "repas gastronomique des Français" au patrimoine de l'Humanité en novembre 2010. Elle doit permettre à la France de se doter d'un outil de promotion de sa culture alimentaire et de valorisation de son patrimoine gastronomique. 

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Offre d'emploi