Doubs: non-lieu pour un policier soupçonné d'avoir blessé un mineur au flashball

Publié le 07/04/2015 - 18:40
Mis à jour le 08/04/2015 - 17:00

Un policier qui était soupçonné d'avoir éborgné un adolescent de 17 ans, en faisant usage d'un flashball en février 2011 à Audincourt (Doubs), a bénéficié d'un non-lieu, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

12PolicegendarmerieCRS011.JPG

Un juge d'instruction de Montbéliard a rendu jeudi "une ordonnance de non-lieu à l'égard du fonctionnaire de police mis en examen pour avoir blessé (...) par un tir de flashball, le jeune Ayoub Bouthara", a indiqué dans un communiqué la procureure Thérèse Brunisso. "L'information judiciaire n'a pas permis d'établir à l'encontre du policier d'infraction pénale", a précisé Mme Brunisso.

Le 7 février 2011 à Audincourt, Ayoub Bouthara, 17 ans, avait été touché à un oeil par le projectile d'un flashball tiré par un policier lors d'une bataille rangée entre deux bandes d'une quarantaine de personnes chacune à Audincourt. Une quarantaine de policiers et de CRS étaient intervenus.

Le tir du policier ne peut être qualifié de "violences volontaires, la décision de tirer étant justifiée au regard des circonstances", ni "de blessures involontaires, aucune faute pénale d'imprudence, de négligence, d'inattention ou d'inobservation des règles n'étant caractérisée", a souligné Mme Brunisso.

L'adolescent, qui ne faisait pas partie des émeutiers, avait perdu son oeil après avoir été opéré en urgence.
Le parquet de Montbéliard avait ouvert une information judiciaire en janvier 2012 et une enquête préliminaire avait été diligentée par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN).

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Exactions à la Petite Hollande : le préfet du Doubs condamne et apporte des précisions

Dans la soirée du vendredi 20 novembre 2020, plusieurs individus  ont délibérément détruit du mobilier urbain à l’aide d’un véhicule de six tonnes de type "dumper" volé sur le chantier de rénovation du centre commercial des Hexagones.  "Tous les moyens nécessaires seront mis en œuvre afin que les auteurs soient rapidement interpelés et présentés devant la justice" assure-t-il.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.99
ciel dégagé
le 29/11 à 6h00
Vent
3.13 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %

Sondage