Election législative partielle : pas de candidat MoDem

Publié le 15/01/2015 - 09:17
Mis à jour le 15/01/2015 - 09:17

Le MoDem du Doubs a décidé de ne pas présenter de candidat à la prochaine élection législative partielle dans la 4ème circonscription du Doubs, apprend-on dans un communiqué de Laurent Croizier, président du MoDem 25.

11LaurentCROIZIER.jpg
11 -Laurent CROIZIER Professeur des Ecoles SAINT CLAUDE, 39 ans
PUBLICITÉ
« Après réflexion départementale et consultation de nos instances nationales, nous faisons le choix de ne pas présenter de candidat à la prochaine élection législative partielle du 1er et du 8 février dans la IVè circonscription du Doubs.
Nous pensons qu’une candidature portée par le MoDem aurait eu du sens dans le cadre d’un rassemblement des forces du Centre, dans un esprit d’indépendance et de pluralisme. Dans le contexte actuel et suite au soutien immédiat de l’Udi vers la candidature de Charles Demouge (Ump), nous prendrions le risque de faire le jeu de candidats extrémistes.
Nous nous concentrons désormais exclusivement sur les prochaines échéances départementales puis régionales qui auront un impact direct sur le quotidien de nos territoires. Il s’agira de proposer une alternative courageuse et pragmatique et de construire des projets avec et au service des citoyens pour le département et pour la future région Bourgogne-Franche-Comté. « 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.55
couvert
le 21/05 à 21h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1018.6 hPa
Humidité
91 %

Sondage